Les célibataires sont-elles des femmes faciles ?

« Ma copine, elle est célib! »

Au départ, Crystale m’avait juste proposé de boire un verre avec elle après le travail : Je lui avais proposé d’aller voir Oldelaf et Monsieur. D. pour leur dernier concert (c’était à l’Olympia, c’était samedi, c’était grandiose et inracontable), mais elle n’avait pas pu m’accompagner. D’où une sortie improvisée.

Au final, nous avons rejoint son frère et une poignée d’amis dans un bar que ni elle ni moi ne connaissions.

La soirée était loin d’être désagréable. Quelques verres, de nouvelles têtes, un peu de bruit (mais supportable)… Le seul ennui, c’est que Crystale s’est mise en tête de m’aider à trouver l’âme sœur.

Comme au collège, comme dans les boums d’antan, cela consiste :

1) à me signaler si Untel est célibataire,

2) ou si un autre « m’aime bien » (oui, visiblement, il y a des hommes qui « m’aiment bien » juste pour m’avoir dit bonjour, et m’avoir un peu observée de dos.  Quel charisme.)

3) à déclarer haut et fort devant toute connaissance célibataire que moi aussi, je n’avais personne dans ma vie pour l’instant et que j’étais quelqu’un de bien.

Une technique marketing tout à fait efficace : je me suis rapidement retrouvée avec trois (ou quatre, je n’ai pas très bien compris) prétendants, dont un qui a priori ne me plaisait pas particulièrement mais très déterminé.

Il a commencé par procéder à de fines allusions à sa disponibilité (« Entre célibataires, on est solidaires » ou quelque chose d’approchant). Puis il s’est planté en face de moi et m’a fait un peu de conversation.

Un peu de conversation, ce n’est pas trouver des points communs, ce n’est pas essayer de connaître la personne, ce n’est pas lui réciter des poèmes ni même la complimenter. C’est continuer à tendre des perches de loin en loin :

« Alors comme ça, tu es célibataire?… »

Oui, mais ce garçon là ne me plaisait pas plus que cela. Il n’était pas laid, il avait l’air bien gentil, mais il ne m’attirait pas. Je n’allais pas m’amuser à lui donner de faux espoirs : ça ne se fait pas, surtout à l’ami du frère d’une gentille copine. Aussi m’étais-je dit que je n’allais pas lui exprimer ces signaux subtils qui font comprendre à un mâle que la femelle est tout à fait ok pour se faire draguer.

Il a tout de même insisté :

« Tu es célibataire depuis combien de temps? »

« Tu es célibataire, tu recherches activement quelqu’un? »

Puis, un peu plus tard, et un peu déçu :

« Mais tu es passive…. »

Enfin, l’oeil humide de bien-être (mais il faut dire aussi qu’il commençait à être un peu imbibé) et de fierté de m’avoir cernée :

« J’ai compris… Tu es une timide, toi, tu es timide. »

J’ai exprimé quelques réserves sur cette vision des choses, mais je doute qu’il les ait comprises. Non, je n’allais pas lui sauter dessus et « faire la roue » (j’aime beaucoup cette expression de Nevermind) juste pour combler ma solitude ou pour mettre un homme dans mon lit. Non, il ne suffisait pas d’être là pour me faire craquer.

Célibataire, mais pas à ce point.

2 commentaires

  1. Letesle dit :

    Ah mais forcément, si tu refuses les célibataires qu’on te propose, tu vas finir par être radiée de la liste des chercheurs actifs de conjoints !
    Cela dit, Cinn, tu ne crois pas que tu l’as un peu cherché…? Je te soupçonne d’avoir réfléchi à ce post pendant que ce monsieur te courtisait ;)Le côté « oui je cherche activement », ça ne le regarde pas, si tu lui en parles c’est vrai que ça ressemble à une invitation 😀 Je crois qu’à ta place j’aurais répondu plus vaguement, j’aurais détourné le sujet, ou bien j’aurais expliqué que oui je cherche mais que j’ai pas mal d’exigences, que j’attends de tomber sur quelqu’un de vraiment bien, ou quelque chose comme ça… Mais bon, pas facile d’essayer d’élever le débat dans ce contexte. Le pauvre !

  2. Cinn dit :

    Letesle : Hum… les phrases qui me venaient à l’esprit à ce moment là étaient bien moins positives que les tiennes. J’ai préféré m’abstenir. En plus je pense qu’il n’était pas en état d’élever le débat… Allez, disons-le tout net : il était mortellement ennuyeux, et je n’avais qu’une envie, c’était de lui échapper. Pas de discuter avec lui des qualifications requises pour le poste 🙂

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.