Lorsque le parship boy paraît

Voilà un type de parship boys dont je n’avais pas encore parlé. Celui qui se montre, mais qui ne sait pas écrire.

Vous lui envoyez un petit message, avec des mots dedans et tout. Ou bien il prend contact de cette manière sans que vous lui ayez rien demandé : il montre sa photo (sur Parship, les photos sont floutées, et on les dévoile à qui l’on choisit).

Sa photo. Et rien d’autre.

Je ne sais pas très bien comment interpréter cette façon d’agir. Après tout, c’est un site de rencontres par affinités, donc même si savoir à quoi ressemble l’autre a son importance, ce n ‘est pas ce que l’on recherche en priorité. Je parle peut-être pour moi, mais j’aime savoir, outre le prénom de mon prétendant potentiel, ce qu’il exprime et de quelle manière : si, en lisant ce qu’il écrit, je me sens un peu sur la même longueur d’onde que lui ou pas.

Donc, tentative d’explication :

  • Est-ce qu’ils pensent que, pâmée d’amour au vu de leur joli minois, je vais tomber, séduite, enivrée, entre leurs bras virtuels ?
  • Est-ce que, très déçus par les femmes qui ne répondent pas, ils ont décidé de ne pas trop se fouler et d’accorder le premier pas qui leur donne le moins de mal en attendant éventuellement la suite, une fois qu’ils sauront qu’ils ne me déplaisent pas ?
  • Est-ce au contraire une vile manipulation pour qu’à mon tour, je leur dévoile la marchandise et qu’ils puissent faire leur sélection avant de daigner s’exprimer ?

Un homme, sans prévenir, m’envoie sa photo. Sur sa fiche, il se décrit comme cultivé et prêt à refaire le monde autour d’un café. Sa photo n’est pas non plus celle d’un jeune premier : le teint un peu jaune, sur fond de tapisserie ancienne, elle dit plutôt « Je suis un châtelain qui fait des UV« . Je ne connais pas son prénom, ni ce qu’il attend de moi. Cultivé, bavard, peut-être, mais feignant pour écrire. Il m’incite en quelque sorte à faire moi-même le premier « vrai » pas.

Et bien moi, curieusement, je n’en ai pas très envie.

Pour ceux qui voudraient connaître la suite : je lui ai tout de même répondu  qu’à mon avis son « vrai » message s’était perdu en route, il était impossible qu’un homme comme lui n’en ait pas envoyé. Il n’a pas répondu, et au bout d’un ou deux jours, j’ai rompu le contact (une sorte de blocage mutuel : on ne peut plus se voir l’un l’autre, et nos messages respectifs sont détruits).

Si quelqu’un a une explication pour cet étrange comportement, je suis très impatiente de l’entendre!

9 commentaires

  1. Never Mind dit :

    Réponses 1+3
    Mais il ne suffira pas que tu tombes entre leurs bras : ils attendent que ce soit toi qui fasses la roue…

  2. Cinn dit :

    > Never Mind : Cela me fait plaisir de voir que tu es encore là!…
    Donc, pour te répondre : Oui, il me semble que tu dois avoir raison. C’est donc en fait les trois réponses en même temps. Tout ce que j’aime.
    Mais… ça ne doit pas marcher très fort comme stratégie, je pense ?….. Si ?….

  3. Never Mind dit :

    Merci 🙂
    Je ne sais pas si cela leur suffit…
    Plus les hommes avancent en âge, plus leur attitude se rapproche de celle des princesses de 20 ans, comme une inversion des rôles traditionnels. La psychologue de Parship me l’avait clairement dit il y a déjà quelque temps : ils s’inscrivent et attendent. Elle parlait surtout des quinquas, mais c’est progressif, il y en a qui commencent avant !

  4. Letesle dit :

    J’ai plein d’hypothèses en tête :

    – Je pense qu’il y a un côté cercle vicieux : ils tombent sur une nana qui n’a pas lu la fiche et n’a regardé que la photo, ils généralisent, se disent que les nanas ne seront intéressées que par leur aspect physique, se désintéressent un peu du site mais laissent leur fiche avec leur aspect physique renseigné et magnifié, parce que ce serait quand même dommage de passer à côté d’un plan c…
    – Ou bien aussi,eux-mêmes fonctionnent comme ça, sont à la recherche d’un canon, et se disent que les nanas vont faire pareil.
    – Il y aussi beaucoup de gens qui n’aiment pas trop l’écrit et trouvent plus simple de parler autour d’un café, considèrent que ça n’a rien d’impliquant : la conversation autour d’un café est l’équivalent du tchat pour toi. « Je valide la photo, voyons maintenant si la personne a un cerveau, pour ça je la rencontre« … Et je pense qu’ils ont l’intention de prendre plein de cafés avec plein de nanas, sans que ça constitue pour eux une étape importante (pas plus importante qu’un échange de mails ou un tchat pour toi). Évidemment, pour quelqu’un pour qui l’écrit est très important, ça ne peut pas marcher.

  5. Letesle dit :

    J’oubliais… Je suis toujours admirative de tes écrits, et lire ton blog est encore et toujours un réel plaisir… Merci ! :o)

  6. Mutuelle dit :

    Haha je me suis jamais mis au flirt ou Virtual Dating ,Mais j’ai vraiment envie d’essayer. Mais le problème c’est que je suis moi même et je montre la réalité et je m’invente pas une personalité et je sais pas ce que les autres recherche. Haha c’est un peu de l’industrialisation des sentiements. Pas mal comme article.

  7. Cinn dit :

    > Mutuelle : Peut-être viser en priorité les personnes qui recherchent quelqu’un qui ne s’invente pas une personnalité, enfin, pas trop ?

  8. Martin dit :

    Entre nous, en lisant tes aventures sur Parship, je me demande s’il y a une réelle différence avec les autres sites. Je veux dire que chaque site cherche à définir sa propre identité. Soit. Mais au final, est-ce que les gens en tiennent-ils compte ? Utilisent-ils Parship par choix, ou parce qu’ils sont tombés dessus par hasard, et ils se seraient inscrits de la même manière à n’importe quel autre site concurrent ?

  9. Mutuelle dit :

    trop cool le titre « parship boy »

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.