Premiers accrocs de parent solo

Soit une jeune femme que nous appellerons C., récemment séparée, qui n’a fait que très peu de sorties un peu marrantes depuis une éternité et qui n’aurait rien contre l’idée de faire de nouvelles rencontres.

Soit un jeune homme que nous appellerons F., qui se trouve être un copain d’une amie à elle (Lina), un peu dans les mêmes âges, doté d’un charme fou et d’une gentillesse certaine, qui a en plus visiblement complètement oublié d’être bête. Tout ça joliment emballé dans un corps d’Apollon tout musclé. Et, selon toute apparence, actuellement célibataire. Si, ça existe !

Supposez à présent que F. propose spontanément à C. d’assister à un spectacle pour lequel il a des billets grâce à son employeur, "parce que tout le monde n’a pas encore pensé à confirmer" sa présence. Juste le soir où l’ex de C. doit en théorie aller chercher les enfants à l’école et à la crèche pour les garder avec lui pendant les prochaines 36 heures.

Combien de microsecondes C. doit-elle faire semblant d’hésiter avant d’accepter ?

Soit.

Imaginez maintenant C., le soir en question, pomponnée de pied en cap après être repassée chez elle pour un relookage-pomponnage éclair, mené de main de maître (enfin, par rapport à d’habitude). Trottinant pour prendre son train.

Le téléphone sonne. C’est Lex.

… "Comment on fait ce soir pour récupérer les enfants?".

Quoiiii ?? Il n’a pas récupéré les enfants ??

La crèche ferme dans dix minutes, l’école dans quinze. Même les grands-parents, appelés à la rescousse, ne peuvent plus grand chose pour C. : Lex s’est opposé par écrit à ce qu’ils récupèrent la petite fille à la crèche.

Je me revois sortir du train, téléphone à la main, pour reprendre à la volée le train qui se trouvait de l’autre côté du quai pour repartir dans l’autre sens. La soirée était à l’eau, bien sûr. On ne rentre pas une heure en retard dans une salle de théâtre.

Un ex idéal ? Peut-être, mais la prochaine fois ce sera avec un minimum de garde-fous en plus.

4 commentaires

  1. vol de nuit dit :

    dura lex sed…

    la moindre des choses, quand on a l’honneur d’être le premier à connaître ce blog, c’est d’être aussi le premier à y mettre un ti commentaire… il va sans dire que l’écriture me séduit, et que je prendrai le temps de lire et relire tout cela autrement qu’en diagonale… Juste j’attendais bêtement un petit « Dura l’ex sed Lex » à la fin du billet, mais comme dirait ma fille « arrête Papa, avec ton humour à deux balles ». Par contre, j’ai une frustration : comment a réagi le F. en question ? parce que moi, même en tant que mec, tu dois deviner, maintenant que tu me connais, quelle aurait été ma réaction… Allez, souhaitons-nous bienvenue dans nos nouvelles vies respectives JM

  2. Cinn dit :

    réponse à Vol de Nuit

    F. a été pareil à lui-même pour le coup : détendu et enjoué, il a proposé de se voir une prochaine fois. Mon billet pourrait justement profiter à quelqu’un d’autre qui avait oublié de se manifester. Verdict, Vol de Nuit ?

  3. vol de nuit dit :

    jamais de jugement…

    …telle est ma devise ! je ne me permettrais pas de donner un verdict, ne connaissant ni les uns ni les autres, mais par contre connaissant les désastres des jugements trop hâtifs… juste devant la détresse de l’invitée de dernière minute (non, je ne dirais pas « de secours »), aurais-je pris le temps de l’appeler au plus tôt, de l’écouter, quitte à y passer la nuit, et de lui refaire la surprise d’une nouvelle soirée le plus rapidement possible, mais sans attendre pour cela de savoir si un billet va se libérer à nouveau dans l’entreprise… lol un petit instant de détente, en écoutant un bon petit groupe de jazz… ça te dirait ?… 😉 c’est pas cher et… « c’est si bon »

  4. Prof_galm dit :

    On propose pas une place de théâtre par hasard. Pas d’inquiètude.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.