Comme le Messie

Quand je viens la chercher à la crèche…

La porte qui sépare le couloir de la salle où jouent les enfants quand j’arrive a une petite ouverture vitrée, à hauteur de la tête des enfants.

Avant de la franchir, cette porte, je commence toujours par jeter un coup d’oeil dans le carré vitré, pour voir si j’aperçois ma fille.

Quand elle est dans le champ de mire, elle ne met jamais longtemps à me voir à son tour. Oui, même si elle et occupée à jouer. Et elle vient aussitôt vers moi, de son petit pas de pingouin remuant, en souriant et en m’appelant. Ravie, évidemment. Parfois, je joue un instant avec elle à cache-cache derrière la vitre, mais je ne tarde pas trop à la retrouver.

Le plus souvent elle se jette dans mes bras pour un gros câlin (mhhh son odeur de bébé!) et fait très rapidement "au revoir" à la cantonnade.

De la part de quelqu’un qui ne sait pas parler, peut-on imaginer un accueil qui fait plus chaud au coeur ?

1 commentaire

  1. Prof_galm dit :

    oui surtout quand on sait que certain enfant continu à jouer en voyant leur parents arriver. Du style, je t’ai pas vu.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.