Roses en nombre impair et époux infidèles

Ayant appris par Ralphy que les roses s’offraient en nombre impair, je me suis replongée dans les bonnes manières selon Nadine de Rothschild pour essayer d’en trouver la raison (ben oui, pourquoi en nombre impair ? Pourquoi pas en nombre premiers, tant qu’on y est?) , et je suis retombée sur les passages qui racontent sa notion du couple.

Nadine consacre trois petites pages à un chapitre intitulé "savoir vivre en couple fidèle".. et pas moins de vingt-cinq pages (!) au "savoir-vivre des amours secrètes". Il faut dire qu’elle y inclut les amours homosexuelles et bisexuelles (exemple :"Ne cherchez pas la provocation par vos propos ou par une tenue vestimentaire différente").

Maris infidèles, grâce à Nadine, vous apprendrez pourquoi  vous avez fauté "même si vous êtes encore amoureux de votre épouse" ("prendre une maîtresse, c’est échapper à la routine.…") mais aussi quelles précautions prendre ("Apprenez à mentir vite, bien, et avec la plus grande innocence […]. Même pris sur le fait, niez avec la plus grande véhémence").

Nadine :

– dresse une liste des ""signes qui trahissent votre infidèlité" (vous faites teindre vos cheveux gris, vous devenez coquet, vous avez acheté une moto ? Prudence, Madame va se douter de quelque chose!),

– vous explique comment rompre une liaison ("annoncez-lui que votre épouse et vos enfants ont appris votre liaison et que vous leur avez juré de rompre"),

– vous aide à gérer les cas particuliers :

  • Vos deux couples se connaissent (Vous l’avez trompée avec sa meilleure amie ? Dites "Mais ma chérie, ne m’en veux pas, je ne voyais qu’elle à la maison!");
  • Votre maîtresse est plus âgée que vous ("ayez la finesse de lui faire sentir qu’en cédant à vos avances, c’est elle qui vous accorde un privilège") ;
  • Vous fondez un second foyer en Afrique ("vous arriverez peut-être à convaincre votre femme d’accepter cette situation si un enfant est né de votre aventure")
  • Vous êtes l’amant de la meilleure amie de votre fille (!!!);

Que les partisans de l’égalité des sexes soient rassurés : il y a également des conseils pour les femmes.

  • Madame, attention, si vous chamboulez l’appartement de fond en comble, et refaites toute la déco (je pense que Nadine ne s’adresse pas aux femmes qui travaillent pendant la journée), si vous changez radicalement de coiffure, si vous oubliez de préparer le dîner, votre mari se doutera de quelque chose. Idem si vous remplacez le lit matrimonial par des lits jumeaux (Y’a pas à dire, elle en a des scoops, Nadine…).
  • Si votre mari découvre votre liaison, "niez tout en bloc :Ta jalousie t’égare, comment peux-tu douter de moi?", sauf si la preuve de l’aventure est "irréfutable, indiscutable, irrécusable"…
  • Que faire si vous êtes célibataire et que votre amant est marié ("Ne cherchez pas à rencontrer ses enfants dans l’espoir d’en faire des alliés" !!!!),
  • Vous avez plusieurs amants (un pour chaque nuit de la semaine, faute d’en trouver un à demeure. A la lire, ce serait plutôt un bon plan);
  • Que faire si vos enfants découvrent votre liaison;
  • Savoir vivre une rupture (en gros, il faut écrire une lettre de rupture pleine d’esprit et de panache)

J’avoue que cette conception du savoir-vivre me donne le vertige.. Comment peut-on être incollable sur le langage des fleurs, le placement à table,  ou l’art du baise-mains, et ne pas commencer par dire, avec un peu de véhémence, d’éviter ce genre de situations ? Nadine ne conseille en substance le retour à la vertu, à l’assurance de l’amour profond qu’on porte à l’autre et aux valeurs sacrées du mariage… que dans le cas où vous vous faites choper et risquez le divorce.

Autre génération, autre monde, autres habitudes ?.

En attendant, ce n’est pas chez elle que j’ai trouvé la réponse à ma question (c’est une question d’harmonie du bouquet), mais sur le net.

2 commentaires

  1. ralphy dit :

    Langage des fleurs

    Connaître le langage des fleurs permet d’éviter certaines bourdes, juste au cas où la personne à laquelle on en offre le connaîtrait sur le bout des doigts… Mais au fait, Nadine parle-t-elle des roses jaunes pour tenter de se faire pardonner son infidélité, ou bien nier l’évidence jusqu’au bout est la seule stratégie préconisée ?…

  2. Cinn dit :

    Roses jaunes et serments

    Ralphy, Nadine parle bien des roses jaunes, mais uniquement dans le chapitre consacré aux fleurs. Encore une fois, elle nous dit exactement ce qu’il faut dire à l’autre une fois qu’on s’est fait griller, pour essayer de rattraper le coup : l’amour, l’engagement (« ma vie est avec toi » etc.), les plates excuses et supplications visant à être pardonné(e), tout est là. Oui, selon Nadine, une fois qu’on ne peut plus faire autrement, il faut faire profil bas et rentrer dans le rang !! Du moins en apparence, car elle ne dit rien de l’éventuelle récidive.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.