Les spammeurs à la noix

Sur Parship, les hommes sont bien plus corrects qu’ailleurs, en général. C’est d’ailleurs cela qui m’avait fait y revenir aussi facilement.

Les spammeurs y sont un peu plus fins aussi. Car oui, il y en a quelques-uns, de ces garçons qui font le même mail à tout le monde, sans doute avec l’idée qu’avec la loi des grands nombres, ils tomberont forcément sur plusieurs personnes à qui ils plaisent et entre lesquelles ils pourront choisir. Efficacité et méthode, voilà leur mot d’ordre. On sélectionne sa cible par âge et par région d’abord, si la personne répond il sera toujours temps de lire ce qu’elle avait à dire dans sa fiche.

Dans la foulée, ils dragueront quand même aussi nombre de femmes qui ne leur plaisent pas ? C’est tout à fait accessoire.

Et donc, ils sont un peu moins « primaires » que ceux que j’avais connus sur Meatix à l’époque. Mais ils sont faciles à repérer.

Ils font des phrases complètes, certes, mais ils ne parlent que d’eux. Ben oui, ils ne savent rien de leur cible ou presque, et puis autant ne pas perdre de temps à personnaliser. Ils vont parfois jusqu’à bluffer et dire que votre profil leur plaît, mais évidemment rien de trop précis.

Ils essayent souvent de vous attirer d’emblée sur une messagerie instantanée, mais là encore, de l’ordre et de la méthode ! (« Si tu m’ajoutes, merci de me laisser un petit mot afin que je t’identifie » : autrement dit : « Merci de rappeler dans tout courrier la référence de votre dossier » ).

Ils sont pressés : ils dévoilent tout de suite leur photo en incitant plus ou moins lourdement pour que vous leur rendiez la pareille (« Ps … je partage mes photos avec toi , à toi de voir ….. ;-)L ») . Ils tentent de contourner rapidement le vouvoiement qui est de rigueur sur le site (« J’aimerais bien faire ta (puis je me permettre le tutoiement) connaissance,« ).  Ils ne veulent pas perdre de temps à faire connaissance avant de se voir  (« A bientôt par mail ou aller se promener dans un jardin et faire connaissance. »Je souhaite rencontrer réellement sur (ville) et je ne suis donc pas intéressé par un dial si la rencontre est impossible« ).

Très souvent, ils tentent de faire convivial : « Peut être auras tu envie de me contacter après avoir regardé ma fiche ? Diable je suis fiché !« . Mais cela reste un envoi en nombre… (un peu comme quand vous on félicite d’être une « cliente fidèle/privilégiée » dans un courrier commercial)

Il  y en a même un qui a les idées très larges : »Si idéalement j’espère rencontrer une femme pour une relation suivie, je suis en fait très ouvert, amitié, petite ou grande histoire tout est possible suivant le feeling ». Oh, on s’en fait, des belles amitiés, sur un site de rencontres. C’est trop beau.

Le plus original m’a envoyé un poème…. J’ai laissé ses vers entre les mains de la Souris Blonde , à charge pour elle de le glisser dans sa galerie de portraits : qui mieux qu’elle sait apprécier la prose d’un poète à la noix ?

3 commentaires

  1. K dit :

    Tiens nous serions nous croisés sur Parship ?
    ;o)

  2. Cinn dit :

    Je ne sais pas, lequel es-tu ? (diantre!)
    … et surtout, si tu as eu recours à ces techniques là, je suis très curieuse de savoir si tu as eu des retours ???

  3. Martin dit :

    Je n’ai encore jamais tenté l’inondation de spam sur les sites de rencontres. Mais peut-être que ces sites devraient limiter la quantité de messages pouvant être envoyés chaque jour, afin d’inciter les prétendants à mieux cibler leurs recherches ? A moins que du coup, personne ne contacterait personne ?

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.