Altruisme

Il aurait pu dire qu’il mentait un peu, en ne parlant pas aux unes des autres. Il aurait pu dire qu’il mangeait à tous les râteliers. Il aurait pu dire qu’il faisait l’homme exotique, inaccessible et lointain, pour mieux séduire les femmes, même déjà prises .Qu’il ne refusait jamais une petite sortie à ses parties intimes, si l’occasion se présentait, et qu’il laissait celle qui le souhaitait lui rendre les services qu’elle voulait.

Non, Lex a quand même une meilleure image  que cela de sa personne

Lex a une bien jolie métaphore pour parler de sa vie amoureuse.

Imaginez.

C’est une fontaine au milieu d’un village, une fontaine où celle qui est assoiffée peut venir s’abreuver, mais que nulle ne peut ramener chez elle. Si, si, ce sont ses propres termes.

Tout de suite, ça fait plus généreux. Être là pour le monde entier, être un flux d’abondance, une source libérale où chaque femme peut venir étancher sa soif. C’est un partage humaniste et fraternel, presque un sacerdoce.

Depuis qu’il a trouvé cette image là, il est très fier de lui. Il m’a demandé deux ou trois fois si j’avais soif, ou s’il y avait une fontaine dans le village où je pars en week-end.

Merci bien, vraiment, sans façon, je ne voudrais pas priver les autres. Là, c’est certain, Fontaine, je ne boirai pas de ton eau.

8 commentaires

  1. Jerry dit :

    Bizarre, « Fontaine » c’est plutôt un terme qu’on emploie pour les femmes, généralement…

  2. Natacha dit :

    Le genre de comportement que je déteste chez les hommes (et peut-être chez les femmes, il faudrait que j’y réfléchisse), aussi bien du côté « vie amoureuse » (même si j’ai du mal à appeler ça comme ça) que du côté « jeu de mots ».

    Si seulement j’arrivais à me convaincre que cette réaction viscéralement négative est bien mon opinion profonde et pas seulement un dépit mêlé de renard au raisin, dûs seulement au fait que je suis depuis si longtemps dans le désert que je serais presque prête à boire même du pipi de chameau s’il y en avait à ma portée.

  3. ralphy dit :

    Tiens, Jerry, intéressante, ta remarque. Ainsi, Lex serait un homme fontaine ?

  4. Roman Age dit :

    C’est quand-même pas l’mauvais bougre, Lex.

  5. Sun dit :

    Peut être que je deviens un gros c.., réac, pleins de principes ou que c’est du 20ème degré (et comme il n’y a pas le ton, je n’ai pas compris) mais je trouve ça immonde. Ce type est d’une prétention et d’une suffisance, qui m’écoeure.
    J’aimerais bien savoir qu’elle a été ta réaction lorsqu’il t’a dit ça. Pour ma part je pense que j’aurais éclaté de rire, pensant que c’était de l’humour.

  6. Giusepe dit :

    L’eau n’est pas toujours potable, dans ce genre de fontaine…

  7. Cinn dit :

    > Jerry, Ralphy : je vous laisse toute la responsabilité de l’interprétation osée que vous faites de la jolie métaphore aquatique de mon ex. Je vous jure, il y en a qui ont l’esprit mal tourné…

    > Natacha : qu’est-ce qui te répugne aussi viscéralement dans le discours de Lex, au juste ? Et sinon… même du pipi de chameau, tu es sûre ? Je te le présente ??

    > Roman Age : Oui, il n’a pas le coeur sur la main mais le robinet sur la main. Quelle générosité.

    > Giusepe : Je pense aussi qu’il y a peut-être un peu de vase au fond de cette fontaine… à boire avec beaucoup de modération pour les personnes intéressées, à mon avis.

    > Sun : Il m’a fait rire, tout en m’écoeurant par son côté parasite. Je pense qu’il y avait une dose de second degré (mais une dose seulement).

  8. Natacha dit :

    J’avoue que je ne sais pas exactement ce qui me dérange autant là dedans, on dirait que c’est trop viscéral (ou trop instinctif ?) pour atteindre le champ conscient. Je te tiendrai au courant quand j’arriverai à mettre des phrases sur tout ça.

    Et pour le pipi de chameau, j’ai dit « presque » hein…

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.