Le règlement, c’est le règlement

La scène : un bureau de Sécurité Sociale, un matin en semaine. Deux ou trois personnes font la « queue », un petit ticket numéroté en main.

Pour l’instant, je n’ai pas besoin du guichet, je viens juste déposer un dossier dans la boîte à lettres prévue à cet effet.  Je décide d’en profiter pour actualiser ma Carte Vitale et m’imprimer un justificatif.

Le temps que je liquide ces quelques démarches, il n’y a plus aucun « client » au guichet, et plus d’employée non plus.

Tiens, au fait, mais j’avais une petite question, moi. Je m’approche du guichet et regarde autour de moi, des fois que quelqu’un s’approcherait pour s’acquitter d’un semblant de mission de service public.

Personne.

Au bout d’une minute environ, une femme du bureau d’à côté m’aperçoit ; Occupée, elle me lance :

« Prenez un ticket!! »

Tiens, ça va faire venir quelqu’un ?…
Je retire un ticket au distributeur (c’est le numéro 4). J’attends. Rien.

Au bout d’un moment, une autre femme arrive du bureau du fond, l’air un peu stressé par cet afflux brutal de travail.Je m’approche.

Elle : « Allez attendre là bas, on va vous appeler!« .

Moi (souriant de la situation) : « Mais… je suis un peu la seule, vous savez »

Elle (sérieuse comme un pape): « Ca ne fait rien, il faut prendre un ticket« .

Je m’exécute.

Au bout de quelques secondes:

« BIIIP! » Le tableau lumineux qui pend au plafond change son affichage de « 003 » à « 004 ».

Elle (auguste) : « Numéro QUATRE!« .

Je lui ai posé la question en ayant envie de lui rire au nez. Elle m’a répondu avec un tel sérieux que si nous avions été en chat, je l’aurais sans doute prise pour un bot.

C’est beau, la discipline.

Au fait, ma question concernait la durée de mes droits après mon licenciement de chez Lherbe & Pluverte.
Je vous raconterai.

4 commentaires

  1. Natacha dit :

    Hou ben, l’herbe n’aura pas été verte très longtemps /o\

    Et pour ce qui est de cette sécurité sociale, je me demande si je comprendrai un jour les gens qui participent à la déshumanisation généralisée de tous les aspects de notre société.

    Peut-être que je suis déjà trop souvent en contact avec des machines pour ne pas saisir toutes les occasions d’humanisation que je rencontre…

  2. Jerry dit :

    Oh ben noooooooooooon!

  3. Cinn dit :

    > Natacha : Moi, je me demande à quel point elle s’était effectivement autopersuadée de la nécessité de ce petit numéro, et dans quelle mesure elle s’est dit qu’elle serait plus tranquille si elle se conduisait comme un robot de manière à ne pas être vulnérable à la critique.
    Si elle m’avait dit « Vous pouvez prendre un numéro siouplaît ? C’est pour nos stats d’efficacité », j’aurais très bien compris…

    > Jerry : Ben si…

  4. ralphy dit :

    J’espère que CHELLE & VOISIN saura apprécier tes qualités, qu’elles soient professionnelles ou humaines !

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.