Vous savez que jamais vous ne bloguerez depuis votre bureau quand…

.. vous entendez :

« Ah oui, tu sais, c’est incroyable, il y a des cadres, ils passent leurs journées sur Meetic alors qu’ils sont mariés ! C’est l’un des informaticiens qui me l’a dit, mais il n’a pas voulu me dire qui c’était. »

C’est beau, le sens de la confidentialité.

9 commentaires

  1. florimond dit :

    Ah ben hé, il n’a pas dit qui c’était hein.

  2. Natacha dit :

    Je blogue de façon éhontée où que ce soit, parce que je me sens protégée par la liaison cryptée (SSH) entre mon serveur et moi, donc aucun informaticien ne intercepter quoi que ce soit de sensé à moins de pirater ma machine.

    La vie privée, il faut se donner les moyens pour la protéger.

  3. Letesle dit :

    En réponse à la personne qui t’a sorti cette réflexion : c’est incroyable parce que c’est des cadres et parce qu’ils sont mariés ?… C’est choquant tout court de passer sa vie au bureau sur Meetic, non ?…
    En tout cas bien d’accord avec toi, moi je fais super gaffe aux sites Internet que je consulte depuis le bureau !!!

  4. ralphy dit :

    Cela montre bien que malgré les lois en vigueur, certains informaticiens, malgré une certaine déontologie que l’on pourrait attendre de leur part, ne respectent pas la vie privée de leurs collègues… :-/

  5. Never dit :

    1. L’informaticien en question a peut-être choisi de lâcher l’information comme quoi tout ce qui se fait à partir du bureau est susceptible d’arriver aux oreilles de la direction.
    2. C’est le boulot des informaticiens, de savoir qui fait quoi, sur le réseau de l’entreprise. Ils ont obligation de le savoir. Et ainsi, par exemple ils repèrent très bien les petits malins qui font du téléchargement.
    3. C’est une évidence que de nombreux cadres mariés (ou non) sont connectés toute la journée sur meetic, dans n’importe quelle entreprise où les accès ne sont pas fermés.

  6. Cinn dit :

    Florimond : non, effectivement, mais c’était le dernier rempart de confidentialité, non ?

    Nat : en même temps, ça a l’air d’être assez mal vu d’être trop geek ici. Même mettre à jour tout seul son Internet Explorer est une hérésie. Il faut appeler le service informatique. Etonne toi après qu’ils sachent tout…

    Letesle : Dans le contexte, ça avait l’air d’être plutôt : « ils sont mariés et ils sont sur Meetic, c’est honteux! ». Mais je pense que quelques connexions personnelles sur le net par ci par là, c’est plutôt normal, un peu comme les coups de fil perso.

    Never : En théorie, un employeur n’a pas le droit de surveiller les connexions de ses salariés, sauf à les prévenir de la règle du jeu. Donc rien de « normal » à ce qu’un employé sache précisément qui fait quoi de personnel sur le réseau, au contraire. Maintenant, c’est le modèle théorique, hein…

  7. ralphy dit :

    @Never : Non, le boulot des informaticiens ne consiste pas à savoir tout ce qui se passe sur le réseau d’une entreprise, tout comme le travail des secrétaires n’est pas d’écouter toutes les conversations téléphoniques de l’entreprise. A moins d’un réglement intérieur spécifique, on peut utiliser le réseau de l’entreprise, tout comme le téléphone, pour des usages personnels, tant que l’on le fait dans une mesure acceptable. En aucun cas, il est normal ni même légal d’espionner ses collègues, quoi que tu puisses en penser.

  8. flipflip dit :

    Salut, je suis informaticien et comme le dit ralphy, mon boulot ne consiste pas à savoir qui fait quoi. Mais lorsque je constate un comportement anormal du réseau, de la connexion internet ou bien des ordinateurs lors de maintenance, je dois cherche le pourquoi et si je tombe dessus je vais voir directement avec l’utilisateur pour lui rappeler le règlement et la charte d’utilisation qu’il a signé en même temps que son contrat de travail.

    Ce qui est certain c’est qu’un informaticien (administrateur réseau, technicien) est tenue au secret professionnel, que la loi et le code du travail accorde une utilisation à des fins privés l’usage des ordinateurs et téléphone de la société (cadre définit par la charte propre à chaque entreprise), il est là pour conseiller les utilisateurs pour que les données personnelles stockés sur l’ordinateur ne tombe au main des mauvaises personnes. Le seul moment ou un employeur et/ou un informaticien à le droit d’utiliser les données collectées est lorsqu’un employé est suspecté de diffuser des informations confidentielle de l’entreprise (portefeuille clients, chiffres, R&D…) à des tiers extérieurs… Et même là c’est très litigieux et ce fini très souvent devant un tribunal.

    Pour le moment je n’ai pas eu à faire ce genre d’intervention et j’espère n’avoir jamais à le faire.

    J’ai découvert ton blog par hasard et j’ai bien rigolé sur certain billet, surtout celui du « pipi zigounette dans le train » 😀

  9. Cinn dit :

    > flipflip : Bienvenue sur ces pages, alors. C’est toujours agréable de savoir que certains billets ont pu être lus avec plaisir.

    Sinon, oui, il y a effectivement une charte informatique chez Lherbe & Pluverte, elle est d’ailleurs très stricte, et peut-être à la limite de la légalité puisqu’elle interdit en principe toute utilisation personnelle d’Internet et limite l’utilisation du téléphone aux « cas d’urgence ». La pratique que j’ai observée est bien sûr beaucoup plus souple que cela, mais pas suffisante pour me convaincre que je pouvais bloguer en toute quiétude pendants les heures de bureau….!!

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.