J’veux un Mac

Est-ce cet avertissement dans Itunes « vous n’avez plus assez de mémoire pour enregistrer cette chanson, veuillez virer quelques fichiers » ? Enfin, quelque chose d’approchant.

….Picasa qui m’avertit aussi qu’il ne peut plus fonctionner « de manière optimale » avec le peu de mémoire qui reste ?

…..MSN qui marche encore mais dans la version 7.0 seulement ? (Visiblement, c’est la seule compatible avec ma version de Windows).

…..Est-ce le jeune type qui joue le rôle du Mac, tout mignon, tranquille et positif, dans les pubs « Getamac » ?

…..Est-ce que ce sont certains membres de mon entourage, jouant sans scrupule sous mon nez, avec une  aisance insolente, avec leurs joujous, tous dénommés Mactruc ou Ibidule?

Je succombe au lavage de cerveau. Je veux un nouvel ordi, et plus précisément un Mac. Il paraît que des nouveaux vont sortir à la rentrée. On a parlé de juin, puis de juillet, puis de septembre, et maintenant de décembre. En tout cas, malgré sa bravitude, mon vieux coucou a fait son temps. J’attendrai ce qu’il faut pour pouvoir crâner un tout petit peu avec mon nouveau joujou, moi aussi. Enfin, pendant un mois ou deux, s’entend, les choses évoluent vite avec ces doudous là.

En attendant, c’est le système D. J’ai dérivé le fichier de téléchargement par défaut de mon navigateur sur mon tout nouveau disque dur externe, devenu espace de stockage et non de sauvegarde (pour que ça soit une sauvegarde, il m’en faudrait un deuxième). A chaque fois que j’ai besoin d’installer quelque chose sur le disque existant, je fais un peu de ménage avant. Bref, c’est la pénurie.

J’attendrai.

2 commentaires

  1. grandbrun dit :

    Ne jamais…

    …annoncer que l’on va acheter un Mac avant le passage à l’acte. Certes toute cette attente et ces préliminaires ont l’effet d’exarcerber ce moment d’extase à venir mais… …tu risques de supporter un temps les mises en garde bienveillantes de ceux qui ne connaissent pas le plaisir de travailler avec un Mac et qui sont persuadés que ce n’est que du snobisme et de l’esbrouffe. Il y a des sectes en informatique et les plus nombreux sont convaincus par leur propre nombre. Mets des autocollants Vista, Dell, Ubuntu, explorer inside pour tromper l’ennemi. Des collègues venaient fréquemment autour de moi lorsque je travaillais sur mon iBook G4 : « alors tu frimes avec ton Mac ? » Je me tournais vers eux en leur répondant  » Il ne me semble pas vous avoir appelé pour me regarder relever mes mails perso » Bon je ne me suis pas fait que des amis. Pire encore : quand j’ai acheté l’iPhone en Novembre, deux collègues me croisent dans un couloir : « alors tu frimes avec ton iPhone ? » Il avait été acheté il y a 20 minutes, il dormait paisiblement dans sa boite dans le fond d’un placard et personne ne m’avait vu avec ! Bref : bienvenue chez ceux qui doivent justifier leur choix de système d’exploitation à des gens qui croient savoir et qui ne veulent que ton bonheur, bienvenue dans un monde d’envie et de soupçons !

  2. ralphy dit :

    Get a Mac

    C’est certain, comme l’indique grandbrun, avoir un Mac, ça s’assume. Et ce n’est pas facile tous les jours. Ceci dit, je ne veux plus revenir en arrière, surtout avec Windows Vista. Je l’avais pris sous prétexte de besoins professionnels, avec une machine virtuelle (VmWare Fusion) pour y installer un Windows (Vista Pro 64-bits) et… de voir que Vista a un mal fou à avancer, alors que le Mac OS X est d’une vélocité impressionnante. Cela ne vient pas tant de la puissance de la machine (puisque c’est la même !), ni des pilotes ou autres. Windows passe son temps à gratter sur le disque dur pour la moindre action (malgré 2 Go de mémoire lui étant dédiés) alors que mon Mac, avec la mémoire qui reste (un peu moins de 2 Go, donc), reste toujours aussi véloce ou presque, accédant au disque dur qu’en cas de dernière nécessité, et encore, surtout lorsque je lance Microsoft Office pour Mac. Il y a cependant des inconvénients. En effet, outre ceux qui se moquent du snob que je suis devenu en optant pour un Mac, ou ceux encore qui pensent que le Mac, c’est pour les non spécialistes, les frimeurs de graphistes, musiciens et autres journalistes (ils ignorent sans doute que Mac OS X est un UNIX que l’on peut truffer de scripts bash, qu’il intègre d’office un serveur web, ou encore un environnement de développement complet), il y a tout de même des applications dont on doit faire le deuil. Car la grande qualité de Windows, cela reste tout de même sa grande logithèque. Celle du Mac est très sympathique, mais reste en comparaison moindre et… spécifique. Par exemple, je dois me contenter de MSN Messenger 6.0 qui ne reconnaît pas ma webcam intégrée. Je dois aussi supporter l’infâme Microsoft Office Mac 2008 qui n’arrive pas à la cheville de Microsoft Office 2007 de Windows, sans même parler des divers bugs qu’il faut supporter. Bref, autant dire que tu peux faire une croix sur les solutions Microsoft, tellement elles font pâle figure avec leurs équivalents Windows. De même, tu devras te séparer de ton Picasa, car il n’existe pas de versions Mac de cet excellent outil. En revanche, Mac OS X offre par défaut de quoi visionner tes images et la fonction de recherche est excellente (malgré l’absence de tags de Picasa). Eventuellement, Adobe Photoshop Elements intègre une visionneuse d’images très sympathiques et coûte le prix d’un bon anti-virus sous Windows, sous condition de le payer en dollars auprès d’Adobe US (tout en le téléchargeant en français, tant qu’à faire). Ah oui, dis au revoir à ton anti-virus, car bon, j’ai beau eu chercher, Apple prétend qu’il n’exite pas de virus Mac. J’ignore s’il en existe ou non, mais depuis près de neuf mois que j’utilise un Mac, je n’ai pas encore rencontré le moindre problème de ce côté (ceci dit, depuis près de 6 mois que j’utilise Windows Vista, je n’en ai pas eu non plus, même si depuis cette semaine, juste au cas où, j’ai installé un anti-saletés dessus). Et puis zut, quoi ! Fais-toi plaisir et n’écoute pas les autres : Get a Mac! 😉

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.