Nouvelles

En fait, il ne fallait pas chercher midi à quatorze heures avec Baronne. J’ai compris pourquoi elle ne m’aime pas.

Baronne n’aime tout simplement pas les nouvelles, c’est une autre collègue qui me l’a confié (elle, elle est là depuis un peu plus d’un an et demi, alors Baronne lui adresse parfois la parole, à défaut de daigner déjeuner avec elle).

Sinon, j’ai découvert un plaisir subtil, celui de moucher Baronne. C’est encore meilleur lorsqu’elle s’enfonce toute seule comme une grande. C’est assez touchant, en fait.

En fait, il suffit d’avoir raison à un moment où elle vous cherchait des poux ou vous attendait au tournant. A ce moment là, son regard se fige encore plus que d’habitude. Imaginez un pigeon qui voit un fer à repasser se mettre à parler. Et bien, Baronne qui me voit lui expliquer un truc, c’est ça. Elle est transportée dans la huitième dimension, un univers inconcevable où la patte de la volaille n’a jamais mis le pied. Évidemment, ça désarçonne, il faut le temps de s’habituer , et ça ne lui facilite pas les choses pour comprendre le fond du truc (alors que les voisines pigent très vite).

Je sais, c’est mesquin, mais ça met un peu de baume au coeur.

Sinon, la personne qui m’a recrutée m’a demandé de passer la voir « un petit quart d’heure » ce matin, à 11 heures, parce qu’elle a « quelque chose à me demander« . C’est normal si je n’arrive pas à ne pas imaginer qu’elle va me demander, soit de rendre mon badge et de ne pas revenir la semaine prochaine, soit (hypothèse optimiste)  de changer de service ? J’aime bien ce job, mais on dirait qu’il peut se passer beaucoup de choses dans mon dos sans que j’en soie informée, alors je me sens sur un siège éjectable.

On verra bien. Si ce sont des mauvaises nouvelles, elle aurait quand même pu me demander de venir le jour même, histoire que je soie fixée tout de suite. Et également ne pas avoir une voix si enjouée, c’est plus correct.

2 commentaires

  1. ralphy dit :

    Nous attendons la suite de tes aventures chez L’herbe & Pluverte avec beaucoup d’impatience !

  2. Julie du Luth dit :

    *croise les doigts pour toi*

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.