Baronne

Décidément, Lherbe & Pluverte est un panier de crabes une grande famille.  Et dans toutes les grandes familles, il y a des clans. Je me suis aperçue assez vite que je m’étais fait une ennemie, encore que je ne sais toujours pas comment j’ai bien pu faire.


Baronne est ce qu’on appelle une « grande gueule ». Ah, non, c’est méchant, grande gueule. Mais vous connaissez un vocable qui désigne ce genre de personne qui pense que plus on parle fort, plus on est forte ? Qui est capable de proférer des absurdités, de parler avec la plus parfaite mauvaise foi, tout en étant ravie d’être une telle winneuse ?
L’ennui, avec les gran… enfin, avec les histrioniques de ce genre, c’est qu’elles ont un mode de fonctionnement complètement opposé aux petites-timides-plutôt rationnelles-qui-bafouillent un peu. Et que parce que, dans un sens, elles ne parlent pas du tout le même langage, elles ont du mal à s’estimer mutuellement. La théatrale prend l’autre pour un être faible et falot assez demeurée. La théatrale évoque irrésistiblement, pour la timide, une espèce de grosse volaille vaine et caquetante, intellectuellement très limitée et au comportement inexplicable.  C’est agaçant.
L’autre petit souci, c’est que Baronne a l’air plutôt bien intégrée dans ma nouvelle équipe de Toupoutous, et qu’il est donc possible qu’elle ait de l’influence par ici. Il faut dire qu’elle travaille avec le responsable de département, qu’en plus elle ne se laisse pas faire quand il la malmène (ce qui est tout à son honneur), et que je la soupçonne de tirer une fierté particulière de ce « statut », d’où une tendance « petit chef ».  Mais je n’ai pas envie de perdre mon tout nouveau travail pour une volaille.
Petit exemple illustré.
Le sujet du jour était : la grève (des transports en particulier)
Baronne : « La grève, blabla, ils font ch…, blabla, toujours les mêmes qui trinquent, blabla » (bon, je schématise, mais c’est pour vous donner une idée du propos) « …..Si je vois un contrôleur dans un train aujourd’hui, je le lynche » (avec de la rage dans la voix).
Moi (essayant de me ma jouer décalé) : « Tiens, c’est vrai, il n’y a aucun contrôleur dans les trains les jours de grève. Qu’est-ce qu’ils peuvent bien faire pendant ce temps là ? Ils sont au chômage technique!« .
Là, je schématise aussi . Dans le feu de l’action, l’expression de ma super idée décalée a dû être un chouïa plus confuse. Enfin, il y en a au moins une qui a compris, ce qui prouve que j’ai pu être un peu intelligible. Mais pas Baronne.
Baronne m’a toisée d’un air suprêmement méprisant.
Et elle a dit, je cite :
« Mais ce n’est pas les contrôleurs, ce sont les conducteurs qui sont en grève!!!! ».
……..
Oui, certes.
……………
Quelques jours plus tard, je l’ai croisée par hasard dans la file d’attente de la cafétéria, au moment du déjeuner, et lui ai proposé de déjeuner ensemble. Après tout, ça pouvait aider à briser la glace, à crever l’abcès, à créer un début de dialogue.
Baronne m’a toisée d’un air superlativement hautain.
Parce qu’elle ne pouvait pas faire autrement, elle m’a dit d’une voix pincée et haut perchée : « ouii. »
……On pouvait entendre très fort la suite de la phrase : « ... Oui, c’est cela oui, on y croit tous très fort. Ca va pas la tête?« .
…….Et elle a tourné les talons, me laissant commander mon repas toute seule. Dix minutes plus tard, elle est revenue et est passée devant moi, plateau à la main, rejoindre une autre table.
Quand je l’ai, après coup, mine de rien (enfin, aussi légèrement que j’ai pu), « taquinée » sur son Alzheimer naissant (devant les autres, s’il vous plaît), elle a encore pris son regard glacial de poule pour essayer de faire croire que c’était de ma faute. Mais tout doute naif qui aurait encore pu subsister sur son attitude à mon égard était éliminé pour de bon.
Le truc sympa, c’est que ses copines de déjeuner se sont écriées que c’était dommage, et que la prochaine fois, etc.
Ca fait visiblement partie de mon travail de faire preuve d’esprit d’équipe.
Ca devrait être vachement facile. Surtout si j’arrive à trouver une équipe où elle n’est pas.

5 commentaires

  1. Jerry dit :

    Ouhlà. T’inquiètes : d’expérience, ce genre de grande gueule finit toujours par se mettre tout le monde à dos, parce qu’en fait personne ne l’apprécie vraiment. Elle tient les gens par la peur, pas par l’estime. ça peut prendre des mois, mais si elle s’en prend à toi de manière trop flagrante, elle finira de toutes façons par se faire marginaliser. Elle se marginalisera toute seule, en fait.
    D’ici là, ton attitude est parfaite : rester calme et d’aplomb en montrant que tu remarques ses vexations, et du coup en les faisant remarquer aux autres… C’est tout bon.
    Reste à savoir comment peuvent naître ainsi des inimitiés chez des personnes qu’on connaît à peine. J’ai déjà connu ça aussi, jamais compris.

  2. Letesle dit :

    Je sais qu’il y a des grandes gueules qui ne sont pas que de « grosses volailles vaines et caquetantes, intellectuellement très limitées et au comportement inexplicable » mais elle ne peut pas bénéficier du doute, elles est non seulement grande gueule mais en plus méchante et bête !
    Et sa remarque débile quand elle n’a pas compris ton remarque sur les contrôleurs l’est d’autant plus quand on se rappelle qu’elle a dit qu’elle voulait lyncher les contrôleurs : mais puisque ce ne sont pas eux qui sont en grève !…

  3. Cinn dit :

    > Letesle : Tiens, c’est vrai, pas faux, le coup des contrôleurs. Quant à la légende comme quoi il existerait des grandes gueules intelligentes, je demande à voir. L’intérêt même de dominer les autres par le mépris et la logorrhée est au-delà de ma faculté de compréhension. Une enfance malheureuse, peut-être ?

    > Jerry : Des mois ? Encore faut-il que sa sphère d’influence chez les Toupoutous ne m’empêche pas de rester jusque là. Or, je ne sais pas, par hypothèse, si elle a de l’influence ou pas. Peut-être qu’il y aura juste un peu de contagion plus ou moins circonscrite. On verra bien (et je commence à me détacher un peu des « enjeux » de tout cela).

  4. ralphy dit :

    Je suis sincèrement navré, Cinn, mais je n’ai pu lire la suite de l’article à cause des Toupoutous qui sont tout simplement trop géniaux. J’en veux encore, encore et encore !

  5. Cinn dit :

    Ralphy : tu as certainement déjà trouvé :

    Le crime passionnel chez les toupoutous :
    http://www.youtube.com/watch?v=ZSTmBwZqt78

    Un imposteur chez les toupoutous :
    http://www.youtube.com/watch?v=zGC6LQza-5s&feature=PlayList&p=1DB2FAF67DEBCAE9&playnext=1&index=37

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.