L’Olympe, sauf que…

Une des raisons qui m’avait donné envie de venir travailler chez Lherbe & Pluverte, c’était la salle de sport.

Il faut dire que depuis que j’ai dû arrêter le bodi atac, les occasions de faire du sport étaient quasi impossibles à trouver.  Il s’est avéré que les deux cours collectifs proposés par la salle de sport de Lherbe & Pluverte avaient lieu le midi, donc à un moment où je n’aurais pas à me soucier de savoir à qui confier les enfants : fastoche, ils sont à la cantine.

Bon, il faudra juste me débrouiller pour manger quand même, mais je ne vois pas pourquoi je serais la seule à ne pas y arriver.gym1

En plus, on a un gentil CE qui nous rembourse une partie de l’inscription. Il faut juste ne plus être en période d’essai. Flûte. Tant pis, je limite mon inscription à trois mois. Après, on verra. Ce serait dommage d’être inscrite pour un an à des cours auxquels je ne peux plus aller faute de badge d’accès de l’entreprise.

Je me suis donc jointe aux deux cours collectifs disponibles : un cours de « fitness » qui a l’air d’être une sorte de renforcement musculaire en musique (c’est bon, ça) et un cours de Pilates. Il y a une salle de musculation qui ouvre à l’aube et ferme tard le soir, mais je vois mal comment je pourrais en profiter. Sans parler du fait que je m’ennuie rapidement, toute seule sur une machine de sport.

Bref. Premier cours de fitness. Je m’équipe, trouve le chemin de la salle (les bureaux sont quand même assez vastes chez L. & P.), me change.

Pas de prof. Le cours a donc logiquement été  annulé. Rhabillage.

Deuxième cours, et première leçon de Pilates de ma vie. Cette fois, il y a un coach. Tout se passe bien (enfin, sauf pour mes pauvres abdos soumis à la torture après des mois d’atrophie),. Hormis un tout petit bémol.

Il y a bien des petits vestiaires à la salle de gym. Avec des toilettes, un lavabo, des porte-manteaux, des petits bancs, et dix-huit petits casiers où ranger ses affaires en les fermant à clé. Mais il y a un hic.

Nous étions neuf au cours de Pilates (c’est plutôt une grosse affluence, si j’ai bien compris) et il y avait UNE douche.

Un tout petit détail.

4 commentaires

  1. ralphy dit :

    Il ne te reste plus qu’à trouver un déodorant efficace. Voire un désodorisant. 😉

  2. K dit :

    9 sous la douche, ça risque de jaser chez Lherbe et Pluverte !!!

  3. ralphy dit :

    Oh purée, K, je n’avais même pas envisagé cette possibilité pourtant évidente !

  4. Cinn dit :

    Non, le jasage chez Lherbe & Pluverte ne concerne que les situations impliquant les deux sexes. Si vous déjeunez avec un garçon, c’est que vous êtes sa maîtresse, mais je pense qu’avec une fille, ça ne pose aucun problème (si vous êtes une fille).

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.