Fiat pas du luxe

On dirait pas comme ça, mais il reste quelques petites occasions de délirer grave à mon taf. Si, si.
Un exemple ? Suffit de demander. Je fais un tour de magie.

Imaginez. J’entre. La pièce est un peu sombre.

Et là, là, j’ouvre d’un geste auguste et néanmoins puissant, les bras vers le haut en pensant très fort : « Que la lumière soit!« .  Et la lumière est.

C’est jubilatoire, d’avoir un détecteur de présence pour la lumière des toilettes au bureau.

Non, vraiment, je m’éclate.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.