Esprit de Noël, es-tu là ?

Binômette : « Ah, tout de même, un paquet de chocolats… Il est joli, hein ?. … »

(Djeunette sourit en montrant le paquet qu’elle a reçu, une sorte de petit vase blanc où sont plantés comme un bouquet de fleurs de grands morceaux de tablettes de chocolat : noir, au lait, aux noisettes… )

Binômette : « …Au moins, il y en a qui sont généreux : dans l’autre bureau, ils ont eu des dizaines de boîtes de chocolat, des dizaines. (une pause pour juger de son petit effet), ici, pas du tout… ce sont des radins.  Ce qui est bien avec Noël, c’est l’esprit de partage, les valeurs chrétiennes. C’est ça, Noël. C’est important. C’est l’esprit de Noël, la générosité, le partage ».

Pas de réaction.Comment, le message n’arrive pas à passer ? Soyons plus précise, mais agissons finement en ayant l’air de plaisanter :

Binômette : « Tu vois, il y a des gens, à Noël, ils sont égoïstes, ils ne partagent pas. Ils ne partagent pas leur chocolat. C’est incroyable. »

…(Raté : Djeunette, sans rien dire, ne se départit pas de son petit bouquet de chocolats et le glisse dans son sac)

Binômette : « Non, sans rire, tu n’en donnes pas,  là, je ne plaisante plus, c’est de l’égoïsme, voilà ce que c’est, c’est ça que tu appelles l’esprit de Noël, et bien bravo, tu me déçois, c’est de l’égoïsme. »

Et elle est sortie fumer une cigarette, pas contente du tout.

Djeunett, qui avait héroïquement résisté à la pression, n’était pas restée tout à fait insensible : c’est à ce moment qu’elle s’est crue obligée de m’expliquer qu’elle n’était jamais la dernière à partager gâteaux ou bonbons (ce qui est entièrement vrai) et que celui-ci, elle voulait l’emmener chez elle pour le manger en famille. En plus, sa présentation le rendait difficile à partager, bien plus qu’un banal coffret de pralines.

Que ne ferait-on pour un peu de bon chocolat.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.