« Victor, nettoyeur »

rubberballIl semble que la cavale de mon poisson rouge ait tourné court.

Je l’imaginais profitant de sa toute nouvelle liberté, où certes la pureté de l’eau laisserait un peu à désirer, mais où nul bocal n’entraverait ses mouvements et où il ferait des tas de découvertes passionnantes. Ce serait une vie libre et sauvage, telle que le Seigneur l’a souhaitée pour un petit ostéichthyen. Incidemment, je me disais que l’étendue de sa capacité de concentration limiterait l’intérêt de ces expériences, mais il semble que la "mémoire de poisson rouge" de 3 secondes ne soit qu’une légende. Bref, la belle vie.

poisson_route

Hélas, trois fois hélas. Une odeur de poisson pas frais s’est mise à s’échapper du lavabo.

Sans vouloir tirer de conclusions hâtives, je pense que c’est mauvais signe.

Cela pourrait être un début d’indice que le tuyau qui relie le trop-plein à l’évacuation d’eau principale doit en fait se rétrécir avant d’atteindre celle-ci (on ne peut pas le voir de l’extérieur). Donc que la bestiole aurait connu, à peine libre, une mort muette par asphyxie.

Paix à son âme. Et maintenant, je fais quoi pour l’odeur ?

J’ai administré à mon trop-plein un petit gobelet de liquide destiné à "éliminer les résidus et supprimer les mauvaises odeurs" des canalisations. Ca m’a paru tout indiqué. 

Le cadavre du poisson devrait donc sous peu être dissous par  l’acide qui, soit dit en passant, est "à base de produits naturels" et à "95% biodégradable" (je dis ça pour  tenter de rentrer dans les bonnes grâces de mes commentateurs brigittebardotiens,  ce qui au vu des réactions au dernier billet, n’est pas gagné).victornettoyeur

Appelez-moi : Victor, nettoyeur.

9 commentaires

  1. Jerry dit :

    Morue séchée

    Quand j’étais ado, j’avais des poissons tropicaux dans ma chambre. Comme ils étaient assez nombreux, on peut dire que j’en perdais un peu le compte. C’est comme ça qu’un matin, en faisant des rangements, j’ai trouvé un joli platy (poisson rouge-orangé et assez plat) séché contre une paroi du meuble qui supportait l’aquarium, façon bas-relief. Il avait dû sauter sans que je m’en aperçoive. Le poisson lyophilisé, ça facilite la sépulture.

  2. ralphy dit :

    Acide ou enzymes ?

    Es-tu certaine qu’il s’agit d’acide, et non d’enzymes ? C’est que l’acide a une fâcheuse tendance à être corrosif, abîmant ainsi les canalisations, là où les enzymes ne s’attaquent à des déchets organiques, en général. Sinon, pour ce qui est des détritus organiques tels que ce cadavre bien encombrant, tu pourrais éventuellement utiliser de l’eau oxygénée. Cela étant, quel que soit le produit, j’ai un peu peur que cela ne prenne un temps non négligeable, à moins de laisser ce cadavre plongé en permanance dans le liquide sensé faire disparaître les moindres preuves de ton homicide par imprudence… Cela étant, on dirait que le poisson rouge sait se rappeler à toi depuis l’au-delà ! :-P

  3. Cinn dit :

    > Jerry : Oui, ça au moins c’est un poisson correct et poli qui sait se faire discret jusque dans son passage dans l’autre monde !! > Ralphy : Il s’agit probablement d’enzymes puisque le flacon promet de ne pas abîmer mes canalisations. Mais tu crois que Victor le nettoyeur dans « Nikita » se serait contenté de petites enzymes naturelles ? C’est pas du costaud, c’est pas du viril…mets cela sur le compte de l’enjolivement littéraire !

  4. Gorgonzolla dit :

    Pauvre petit poisson rouge… Réussir à se faire la malle et échouer dans un bête syphon… Remarque, je me demandais comment il allait vivre la traversée des égoûts! Aux Etats Unis, tu aurais sans doute pu intenter un procès aux constructeurs de lavabos et les pousser à revoir leurs normes de sécurité… Bon, on est en France, donc effectivement, il te reste plus que le recours au Destop…

  5. Natacha dit :

    Habituellement les produits « corrosifs » pour le débouchage sont en fait des bases (l’inverse des acides), justement parce que les canalisations sont nettement plus sensibles aux acides qu’aux bases, alors que l’organique est nettement plus sensible aux bases qu’aux acides. Pour ce qui est des enzymes, ça marche effectivement très bien, sauf que les enzymes sont eux-mêmes de la matière organique, donc ils finissent par se bouffer les uns les autres (c’est pour ça que c’est super-biodégradable). Sauf que voilà, pour dissoudre un cadavre, il faut quand même y aller beaucoup plus fort de que ça, et en toute franchise j’ai de gros doutes sur l’efficacité de ces produits pour éliminer le cadavre (mais après tout, un cadavre inodore et invisible peut très bien être oublié, non ?). Pour ce qui est de Nikita, soit ils ont fait dans la pure fiction, soit le but n’était pas l’élimination complète du cadavre, mais seulement le rendre complètement non-identifiable, ce qui est probablement le meilleur moyen de classer une enquête dans une impasse. Avec toutes mes excuses pour avoir encore étalé ma science alors qu’on ne m’a rien demandé.

  6. Cinn dit :

    > Nat Merci d’avoir étalé ta science … j’adore !! Et effectivement, je ne pense pas que la vraisemblance ait été le premier souci de Luc Besson dans « Nikita »… mais ce n’est pas grave… un petit suspension of disbelief et le tour est joué, n’est-ce pas Nat ? > Gorgonzolla : tu crois qu’en France je pourrais me faire rembourser le poisson rouge par le constructeur du lavabo ?

  7. Gorgonzolla dit :

    oui…

    En fait, je pense que, aussi absurde que cela puisse en avoir l’air, si la réclammation est bien tournée et adressée à la bonne personne, il y a de grandes chances que tu puisses te faire rembourser ton poisson rouge… Par contre, à toi de bien rédiger le courier de réclammation… Attention! Il faudra sortir le grand jeu… Du larmoyant qui te torde les tripes dès la lecture des premières lignes… Du mélo qui rende ridiculement banale la scène de la mort de la mère de Bambi… Tiens nous au courant de tes démarches! Au fait, nous attendons avec impatience l’oraison funèbre de Bubulle, le poisson rouge…

  8. ralphy dit :

    Mort de polard

    Certes, Vincent ne serait pas contenté de l’action des enzymes : pas assez rapides, sans doute. En revanche, la disparition du cadavre par l’action des enzymes aurait eu tout à fait sa place dans un épisode des Experts ! ;-)

  9. Baume du tigre dit :

    Lol

    Si Victor était passé par la, les canalisations fumeraient encore…Mdr… J’ai adoré ce film…
    Dommage que Ralphy n’est pu le voir, il n’aurait peut etre pas sauté… Paix a son ame…. ah ah ah

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.