Tropiques en salle

Nouveau cours de gym hier, mais avec un horaire différent, et cela change tout.

Ce qui était formidable dans une vaste salle bien aérée prend une toute autre tournure dans une salle plus petite et surtout surpeuplée. Est-ce la réalité d’un club de sport "normal" ?

Bien sûr, on peut encore bouger, mais moi qui n’aime pas la foule, je suis servie… 

Certes, une partie de mon esprit reste occupé à suivre les chorégraphies et à s’amuser. Une autre partie, par contre, doit veiller à ne pas envoyer de pied ou de main dans la figure ou l’épaule des plus proches voisins (un pas pris en retard ou en avance suffit à provoquer un accident). Une autre partie pour éviter, inversement, les coups reçus par les voisins. L’humidité (chaleur + transpiration) est telle qu’une buée de condensation apparaît rapidement sur les miroirs qui décorent la salle… puis à terre. Oui, à terre. Très vite, j’ai eu l’impression d’être sur un sol glissant.

Sans doute l’horaire, plus tardif que d’habitude ? La prochaine fois, je serai à nouveau parmi les matinaux, si possible…

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.