Poudre blanche

J’ai pris une étrange décision la semaine dernière. Je suis (ou j’étais) accro à cette poudre blanche. Comme beaucoup.puderzucker Pourtant, selon certaines sources, elle serait très dangereuse pour la santé : troubles cardio-vasculaires, ostéoporose, entretien des inflammations intestinales, baisse immunitaire, cancer même! Et oui, caries, obésité et diabète aussi, mais ça, c’est plus connu.

L’addiction est redoutable. Discrète, insidieuse puisque cette poudre là fait partie de notre quotidien et est présente partout, de manière plus ou moins visible. En prendre une dose, c’est risquer d’avoir bientôt la pulsion d’en prendre une seconde plus importante, tout ça pour retrouver cette impression d’euphorie et d’apaisement. Elle a un effet tranquillisant, tant pour des raisons neuro-biologique (activation de centres de plaisir) que celles liés à un conditionnement qui peut remonter à l’enfance, voire la vie foetale. Il serait plus difficile de guérir de cette addiction que d’arrêter la cigarette ou le crack.bonbons

Voilà pourquoi, en guise de carême, j’ai décidé d’arrêter pour quarante jours les produits sucrés.

Je n’arrête pas les plats/sauces tous préparés, qui peuvent contenir beaucoup de sucre. Mais c’en est fini (pour un temps) des sucreries, pâtisseries, viennoiseries, chocolats, gâteaux et compagnie.

Une expérience. Un test. Et aussi, un espoir de prendre des habitudes moins sucrées par la suite.

Jusqu’ici, tout va bien. Une prise de conscience (attendue) de la place qu’elles occupent dans ma (nos?) vies. Et aussi, accessoirement, juste deux ou trois rêves bizarres avec présence de pâtisseries. C’est pas Siegmund que ça étonnerait…  

5 commentaires

  1. Natacha dit :

    Pendant quelques secondes, j’ai essayé de m’imaginer faire la même chose… c’est juste impossible. Aucune chance. En fait en ce moment je suis en train d’essayer de manger de temps en temps des trucs pas sucrés… j’imagine que chacun fait les efforts qui sont à sa portée. (sauf que dans mon cas, le fait que ça tombe pendant la période de préparation à la fête chrétienne de l’équinoxe de printemps est purement fortuite)

  2. K dit :

    Et le sucre dans le café ?

  3. Cinn dit :

    > Natacha : La « fête chrétienne de l’équinoxe de printemps » est plus un prétexte qu’autre chose, une manière de me donner une échéance et une date ! > K : Evidemment, pas de sucre dans le café…

  4. Aurélien dit :

    Je préfère quand même le café mais il m’arrive parfois d’en prendre sans sucre lorsque je suis pressé par exemple. Sinon je trouve que ton article est pas mal car tu évoque bien les risques dangereux du sucre pour la santé comme le diabète ou l’obésité.

  5. Cinn dit :

    > Aurélien : Je ne suis pas médecin, je rapporte juste certaines choses que j’ai lues. Mon billet vise plus à faire part d’une expérience d’abstinence qu’à prévenir d’un risque sanitaire !

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.