Le monstre du Loch lace

StreumEst-ce qu’il vous est déjà arrivé de tomber nez à nez avec une chose monstrueuse, mi-bête, mi-chose, dans le salon de votre mère ? Mes tout-petits étaient en danger et je n’en savais rien. J’étais probablement en train de vaquer à l’une des mille occupations quotidiennes d’une mère indigne dévouée, quand j’ai entendu le cri de détresse de mon fils. "Mamaaannn ! Viennnns!" L’oreille d’une mère est très fine (même si dans certains cas elle est en cours de détérioration à cause de son grand âge). La mère sait déceler presque aussitôt, au son du cri de son petit, s’il y a accident (un premier cri, suivi d’une très longue pause pour reprendre son souffle, avant le deuxième pleur. Plus la pause est longue, plus c’est grave), simple caprice (pleurs plus longs), dispute (pleurs en stéréo), etc. dentelleLà, il y avait quelque chose d’inconnu et d’inquiétant, c’était audible. J’ai volé à son secours. "Mamannn ! Il y a un torchon géant sur la table!" C’était la nappe que j’avais mise, pour changer, dans un souci esthétique et aussi pour protéger la table lors du repas des demi-clones. Il faut dire que cette saleté de table est dotée d’un espace entre le plateau et le cadre, dans lequel aiment se loger couverts, gouttes de yaourt et lambeaux de nourriture. Miam. Un torchon géant. Ma nappe à carreaux. S’il commence à me trouver ringarde à 4 ans, on va rigoler à l’adolescence.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.