Itsy Bitsy

Mes vacances de Noël n’auront pas été prises en vain. Hier, j’ai opéré à coeur ouvert une araignée de 42 cm d’envergure. Une violette, avec des pattes rayées rose et orange.

Sans anesthésie.

incy_wincy_spider Evidemment, elle est en peluche. C’est la fameuse araignée Gipsy, elle porte un petit livre sous le ventre avec une histoire d’insectes, et jusqu’à hier matin, si on tirait sur son fil, retenu à son dos par un double noeud au coeur d’un ruban violet destiné à fixer la bestiole au bord d’un berceau, elle remontait le long de ce fil en égrenant joyeusement la mélodie de "L’araignée Gipsy monte à la gouttière". Bref, une boîte à musique dans une peluche.FingersOfFun_IncyWincySpider

L’ennui, c’est que lorsque deux enfants se disputent l’araignée Gipsy….

"Heu, Maman ? Je crois que ça ne marche plus. Mais c’est pas grave, hein". (Ca, ça veut dire que c’est lui qui l’a cassée et qu’il veut éviter d’être grondé).

Bilan des dégats : quelqu’un a tiré trop fort sur le cordon qui passe à travers le ruban violet. Il suffit donc que je dénoue le cordon, que je  le repasse à travers le petit trou du ruban violet, et que je le renoue derrière. Fastoche. Il faut juste que je maintienne ce fil car … humph, cette fichue boîte à musique a l’air  de le tirer assez vigoureusement vers l’intérieur de l’araignée.

Ce qui devait arriver est arrivé. Une minute d’inattention, et le cordon avait disparu, aspiré à l’intérieur. Enfer et damnation. Quelques notes m’indiquent qu’il est encore en train de se rétracter quelque part dans le ventre de l’insecte, et peut-être aussi que cette peste d’araignée Gipsy est en train de me narguer ("nananère, tu vas avoir du boulot, pauvre pigeon!") en digérant l’objet.

chirurgieIl faut passer à la chirurgie lourde. Masques. Scalpels. Heu, je veux dire coupe-fil. Il suffit que je découse le truc, que j’attrape le cordon, que je le tire vers l’extérieur, et on est ramené au problème précédent, comme disent les matheux, sauf qu’il y aura trois points de couture à faire.

Je me suis donc attaquée, point par point, à la couture qui ferme le dos de la bestiole. C’est que c’est coriace, les coutures des peluches. Je t’en ficherai, moi, des normes européennes pour jouets destinés aux enfants de moins de 24 mois. Critch. Critch. J’ai ouvert la largeur de deux doigts, juste assez pour chercher ce fichu cordon à tatons.

Le chercher dans tous les sens.

Pas trouvé.

J’ai élargi l’ouverture. Découvert que la boîte à musique se trouvait dans une poche de tissu blanc cousu à l’intérieur (Fichues normes CE pour jouets Premier Âge!), et que le cordon n’était toujours pas visible.

J’ai éventré la pochette de tissu blanc. Est apparu un boîtier blanc. Pas de cordon.

J’ai ouvert le boîtier à l’aide d’un tournevis. Est apparu la boîte à musique. Toujours pas de cordon!!

Option 1 : douter de ma santé mentale.

Option 2 : réfléchir encore quelques secondes.

… En fait le cordon se trouvait sous la boîte à musique, dans la partie du boîtier que je n’avais pas décollée. C’est seulement là que les choses ont commencé à s’arranger. Récupération du bout de cordon à l’aide d’un tournevis.  Tout refermer: boîte, poche blanche, dos de l’araignée (elle gardera une cicatrice, mais c’est bien fait pour sa pomme, elle n’avait qu’à être plus sympa).

Je vous jure que j’ai soigné le noeud qui bloque le @"!§*¤*/  de cordon derrière le scogneugneu de ruban violet.  Bout de ficelle supplémentaire. Colle forte. Si.

C’est officiel, mon araignée Gipsy ne respecte plus les normes CE. Mais elle n’a pas perdu sa voix.

3 commentaires

  1. fanette dit :

    Ah oui, quand on est maman, on doit savoir tout faire. Tu as pensé à demander un diplôme d’opéreuse d’araignée en peluche?

  2. Jerry dit :

    Sérieux, Tom a réussi à obtenir de moi que j’épargne les araignées (tiens, ce matin même, sous la douche, j’ai fait la causette avec l’une d’elles plutôt que la noyer sauvagement) (lui, il les prend gentiment par la papatte pour les emmener jouer dans le jardin, mais Tom, c’est un saint), mais de là à les opérer pour leur sauver la vie, et avec humour en plus! Bon, la tienne, elle chante, alors ça ira pour cette fois.

  3. Cinn dit :

    Gentilles araignées

    Je dois être une sainte aussi : en général je sors aussi les araignées que je trouve chez moi, en tout cas si elles sont trop grosses. La dernière fois que j’ai essayé d’en noyer une, j’ai finalement eu des remords et je l’ai précieusement posée sur le rebord de ma fenêtre en espérant qu’elle se remettrait. Mais c’est intéressé aussi : n’oublions pas que les araignées, ça bouffe les moustiques. Et j’aime pas les moustiques. Evidemment, chez certains, il fait tellement froid que même les moustiques mettent des pulls (je ne vise personne, suivez mon regard). Mais c’est une autre histoire.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.