Par les sentiments

Je me suis laissée embobiner par un beau brun mielleux, tendance beau parleur. Mais il faut dire qu’il a un sourire vraiment craquant.

Le réveil avait été effroyable. J’avais passé mon temps à essuyer les pleurs, faire le gendarme dans les disputes autour de babioles, souffler sur les bosses, essuyer le Nutella étalé par terre, et je tentais depuis environ une heure d’obtenir que nous soyons tous les trois assez présentables pour aller faire deux-trois courses.

Vint le moment où j’ai haussé la voix, exaspérée :

"Quoi, Raphaël, tu n’as toujours pas mis ton pantalon ?" [alors qu’il avait mis ses chaussures…les voies des demi-clones sont impénétrables]. "Mets ton pantalon TOUT DE SUITE!!".

Il m’a fait des yeux aussi grands que le Chat Potté de Shrek, un sourire tendre, a ouvert les bras et s’est serré contre mes jambes pour que je lui fasse un câlin. Evidemment, j’ai fondu._2269_Chat_potte

Manipulateur, va !

2 commentaires

  1. En Pleine Poire dit :

    Ah ouais…

    Ca, ce genre de regard, c’est fatal… J’aime bien la « logique » des petits quand il s’agit de s’habiller… C’est spécial !

  2. anna dit :

    tous pareils !

    J’ai les mêmes à la maison ! Bienvenue au club !

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.