« Petit, je vais te montrer comment ça marche, une bistouquette »

Attention, ce billet comprend une photo de bistouquette en gros plan. Verte.

Je suis sûre que tout le monde a déjà vu un démonstrateur sur un marché.

Ils vendent en général un truc qu’on ne vend pas dans les magasins, un bidule nouveau et bizarre (un mixeur manuel, un coupe-légumes…) qui fait ce que vous faisiez déjà très bien avec votre couteau de cuisine ou votre mixeur. Seulement voilà, dans les mains du vendeur, le bidule devient un instrument magique, qui fait en un tournemain tout le boulot pratiquement tout seul, qui est facile à ranger et à laver (il suffit en général, à en croire le vendeur, de le rincer), et qui donnera à vos amis l’impression que vous êtes un as des cuisines. Tout cela pour un prix dérisoire, enfin, bien moins cher que ce que vous trouveriez sur Télé-Boutique-Achat ou « dans le commerce » (ah bon, et on n’est pas dans le commerce là?).

Ce jour là, avec Raphaël, nous sommes passés devant un étalage dont le vendeur avait l’air de s’ennuyer un peu. On dirait que personne ne s’intéressait aux espèces de petites trompettes en plastique coloré posées devant lui. Ca s’appelait des « bistouquettes », à en croire un panonceau posé sbistouquetteur l’étal.

Raphaël a demandé à quoi ça servait. Je lui ai répondu que je ne savais pas, et qu’il fallait demander au vendeur.

Comme il nous a entendus, il n’en fallait pas plus pour le mettre en mode « on ». Il a fait sa démonstration à Raphaël (mais en plaçant tous les arguments pour me convaincre moi).  Il s’agissait d’un presse-agrumes : on enlevait un petit morceau d’écorce avec le bout du tube, on insérait le tube et on vissait le pas de vis dans le citron ou l’orange qu’il suffisait alors de malaxer pour en tirer le jus.

Raphaël était scotché devant la démonstration de quasi-magie, et il a été séduit par l’appareil.

Rien que pour ce moment d’émerveillement, j’en ai pris deux (5 euros les deux au lieu de 6, c’était une occase. Non?). Raphaël a choisi les couleurs avec enthousiasme (« le vert pour chez toi et le bleu pour chez Mamie« ). Ca coûte moins cher qu’un vaisseau spatial et ça avait même l’air de pouvoir être utile.

Essayé une fois, en y sacrifiant un citron. Une fois à la maison, sans le tour de main du vendeur : du coup, ça a juste servi à écrabouiller l’écorce du citron en tirant environ la moitié du jus.

On a aussi réussi à faire croire deux ou trois secondes à Mamie que c’étaient des trompettes et qu’on allait faire un concert. Ca, au moins, ça  marché du tonnerre.

3 commentaires

  1. Juliette dit :

    Drôle de presse agrumes. j’en ai jamais vu des comme ça

  2. Hihi256du94 dit :

    VIOLENT ¨
    Ü *.*

    Youssouf est-il nez à Noël ?
    Que pensez vous des arbres en forêt ? o.O
    ^^M

  3. Ponytail Hairstyles dit :

    If you’re cross-eyed and have dyslexia, can you read all right?

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.