Agitateur de nerfs

Non, je ne méritais pas ça.

Tout ce que je voulais au départ, c’était faire un cadeau. Un livre, pour être précise, enfin, une BD.

Comme je ne n’étais pas sûre de la trouver en stock, le moyen le plus rapide et le plus simple semblait être de téléphoner au magasin F**c le plus proche pour être fixée. Vous savez bien : dans le temps (ne vous méprenez pas, hein : je vous parle quand même bien d’un temps que même les moins de vingt ans ont pu connaître), les numéros des magasins, même les grands, étaient dans l’annuaire et on vous passait facilement le rayon concerné pour qu’on puisse vous renseigner sur l’état des stocks.

En fait, j’aurais plus vite fait d’y aller.

Déjà, le numéro de l’annuaire était un numéro Indigo, j’aurais dû me méfier.
J’ai atterri sur une messagerie à reconnaissance vocale, et ça  a donné à peu près ça :

La voix féminine, jeune et avenante : « Bonjour et bienvenue à la F**c. Si vous connaissez le nom du magasin que vous voulez joindre , dites-le maintenant. Sinon, dites votre choix parmi : Joindre un magasin F**c, Billetterie de spectacle, service après-vente, mention légale CNIL,  sinon, dites’ autres services’ »

Moi : « Joindre un magasin F**c »
(Oui, ça peut en étonner, mais si je téléphone au numéro que j’ai trouvé dans l’annuaire à l’adresse du magasin, c’est pour joindre le magasin dont l’adresse figurait juste devant le numéro qui se trouvait dans l’annuaire, pas pour le plaisir d’écouter leur mention légale CNIL)

Elle (enjouée)  : « Juste pour être certaine, vous souhaitez bien joindre un magasin, oui ou non? »

Moi (très distinctement): « OUI »

A noter qu’on a toujours l’air un peu tarte quand on discute au téléphone avec un appareil de reconnaissance vocale.  On ne dit rien, sauf quelques mots épars par ci par là, on est un peu raide, attentif à sa prononciation, à l’écoute des sésames qui vous permettront d’avancer dans l’arbre des possibilités de la messagerie. On espère secrètement entendre le « … vous allez être mis en relation avec un opérateur« , qui suppose qu’on va enfin vous laisser parler à un humain, car là, ça ne casse pas des briques au test de Türing.

Elle (sereine) : « Prononcez le nom du magasin que vous souhaitez joindre, par exemple  F**c Orléans.  C’est à vous, je vous écoute »

Moi : « F**c  Moucheton-Nay » (la plus proche)

Elle (mielleuse) : « Je n’ai pas entendu votre réponse, de quel magasin s’agit il, par exemple F**c Orléans »

Zut, ça ne doit pas être le bon lieu-dit. Essayons la ville.

Moi (Plus lentement) : « F**c  Framboisy »

Elle (patiente) : « Pardon, de quel magasin s’agit-il, par exemple F**c Orléans » (mais pourquoi veut-on à tout prix m’envoyer à Orléans?)

Moi : « F**C FRAM-BOI-SY »

Elle (allègre) : « Juste pour être certaine, il s’agit bien de F**c Framboisy ? Dites oui ou non »

Moi : « OUI »

Elle : « Pour la F**c Framboisy, merci de choisir entre horaires, adresses, accueil du magasin ou renseignements sur un produit en rayon »

Hourra! On progresse à pas de géant.

Moi : « Renseignements sur un produit en rayon » (on ne sait jamais, mieux vaut répéter fidèlement la formule magique dans son intégralité).

Elle (ravie) : « D’accord, le produit que vous cherchez se trouve dans quel rayon parmi : livres, musique, films, micro-informatique… »

Moi (sentant que je touche au but) : « Livres! »

Elle (onctueuse) : « Je vous mets en relation avec un conseiller de la F**c Framboisy. »

Youpi ! J’ai mentalement répété la question que j’allais poser à l’humain qui allait me parler imminement sous peu.

Elle (expéditive)  : « … Tous nos conseillers sont occupés, merci de renouveler votre appel ultérieurement. Biiip, biiiip, biiip…. »

Je me suis fait raccrocher au nez par une machine.

Après l’intelligence artificielle, l’incompétence artificielle.

5 commentaires

  1. SC dit :

    Ah ah … Excellent … La prochaine fois, commande le sur internet 😉

  2. ralphy dit :

    Dans ce cas, il vaut mieux passer par le site web et de le réserver en magasin par ce moyen.

  3. Letesle dit :

    Hihihihihi ! MDR !!
    La rentrée a finalement du bon, je retrouve tes billets avec grand plaisir 😀

  4. Cinn dit :

    > Ralphy, SC : Quand on attend le dernier jour pour passer à l’acte, il vaut mieux aller faire ses courses IRL.
    > Letesle : Ravie aussi de voir que je ne suis pas la seule à être rentrée, ou bien que certains vont me lire même depuis leurs vacances…?

  5. Roman Age dit :

    Salut Cinn, non pas que je veuille faire le malin, mais je suis sûr qu’il est possible de faire une recherche sur le site F**c pour un magasin particulier, de façon à voir s’ils ont le produit en question en stock. Non, je ne l’ai jamais fait moi-même, trop ennuyeux, et je ne suis pas assez organisé, mais je l’ai vu faire.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.