Pourparlers

Vous savez que vous n’avez peut-être pas complètement réussi votre négociation pour réduire votre préavis lorsque (*) :

….votre chef vous déclare que:

  • Il est très content pour vous que vous partiez, c’est la vie, les gens veulent faire autre chose, c’est tout à fait naturel, mais il est quand même bien dans la mouise ;
  • Oui, comme vous le lui avez demandé, il a évoqué la question avec la DRH, c’est dans les tuyaux tout ça, mais il ne vous garantit rien parce que :
  • Ce n’est pas dans les habitudes de votre entreprise de réduire les préavis, après, ça fait des exemples ;
  • Ca ne va pas être facile de trouver « une autre Cinn« , avec les mêmes compétences mais qui soit prête à ne les utiliser qu’occasionnellement, et qui ait le sens de l’humour ;
  • D’ailleurs, tiens, on va en profiter pour se voir entre chefs, quand chacun sera disponible, pour réorganiser tout votre service ;
  • Au fait, il y a des tas de dossiers à finir avant votre départ, et toute la facturation qui vient de sortir est à terminer pour avant-hier. Parce que vous comprenez, quand vous serez remplacée, on ne sait pas très bien comment les choses seront faites.

Ca va être deux très longs mois.

_________________________________________

(*) : Je sais, je n’arrête pas de copiter Florimond, quand il écrit de cette manière.  Rançon du succès,quand tu nous tiens.

1 commentaire

  1. ralphy dit :

    Voici quelques années, lorsque j’avais posé ma démission, j’avais dans l’idée que le projet sur lequel je travaillais se terminerait dans les trois mois. J’étais bien naïf. Il en aura duré douze. Ce furent douze très longs mois. Mais ce furent aussi des mois pleins utiles. Et puis je garde de bonnes relations avec mes anciens collègues, dont certains sont parmi mes meilleurs amis.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.