Rescapé

Mais qu’est-ce qui m’a pris. Voilà ce que c’est que d’avoir un sentimentalisme hypertrophié. On ouvre sa porte, on laisse s’incruster, et après on le regrette.

J’aurais dû le virer. N’importe qui à ma place l’aurait viré, direct. C’était un beau geste de le garder, un geste qui vient du coeur, mais après on le regrette. Qu’est-ce que je vais en faire ? Pourvu qu’il crève.

Ce n’aurait pas été le premier de son espèce à finir dehors, dans le froid, à agoniser sur un tas d’autres congénères plus ou moins jaunis et desséchés.

Oui mais voilà, cette année, c’est Raphaël qui a choisi le sapin de Noël. Il a choisi un Nordman assez grand (enfin, à mon goût), et surtout avec des racines. C’est à dire que le sapin est non pas coupé mais livré dans un petit pot, avec de la terre, et normalement des bouts de racine, encore que je vois mal comment un arbre peut survivre en ne pouvant étendre de racines que dans quelques litres de terre. Peut-être que ça sert juste à ce qu’il ne sèche pas trop vite ?

sapinJ’avais même acheté un sac à sapin, preuve de mon intention initiale de ne pas le conserver éternellement. Mais jeter à la poubelle un sapin encore vivant m’a fait l’effet d’un petit meurtre lâche. Petit, parce que des tas de plantes meurent tous les jours pour notre bon plaisir (c’est même peut-être un peu pour ça qu’elles sont sur Terre. Au tout début de la Genèse, Dieu donne bien à Adam toutes les plantes à graine et tous les arbres à fruit pour qu’il s’en nourrisse, hein… mais c’est une autre histoire) Lâche, parce que la victime ne se défend pas.

Alors une fois Noël terminé, une fois les décorations retirées, je lui ai donné sa chance. J’ai pris le plus gros pot à fleurs en ma possession et j’ai rempoté mon sapin sur mon petit balcon. Déjà, il est à l’étroit, c’est évident. Mon balcon est beaucoup moins large qu’un petit sapin de Noël. Mais il a un peu de terre et un peu de lumière. D’ailleurs, il fait aussi plus sombre chez moi, du coup.

Crotte de bique. Et s’il ne crève pas, je fais quoi ??….

Il y a des gens qui prêtent plus attention aux bêtes qu’aux gens. Moi, ça s’étend aux plantes.

4 commentaires

  1. Alyssa dit :

    Une très heureuse année 2008 à toi miss Cinn. je te souhaite tout plein de bonheur à toi et tes gremlins.

  2. K dit :

    Idem

    Je suis comme toi, je n’aurais pas pu le jeter ce sapin. Je crois que je serais allé le replanter quelquepart dans la campagne. Car sur ton balcon, s’il ne meurt pas, tu risques de le regretter (ca grandit vite ces trucs). Cette année, j’ai essayé l’epicea pour l’odeur. Ben pas d’odeur, les épines qui jonchent le sol et les branches qui s’affaissent avec le temps. Un Nordman, c’est quand même mieux.

  3. Vautour dit :

    Et il a fini comment ce sapin ? A moins qu’il ne soit pas encore fini ?

  4. Cinn dit :

    > Vautour : Hélas. Il n’a pas fait de vieux os sur mon balcon….

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.