Compète

A l’heure où vous lirez ces lignes, je serai peut-être en train de prendre mon envol avec plus de 13 000 autres femmes. Enfin, il faudrait que vous soyez quand même drôlement assidus parce que la Parisienne, ce n’est pas très long comme course, donc au moment où vous lirez la fin de cette phrase, il se peut que j’en aie déjà terminé avec les 6 petits kilomètres (et des brouettes). Tenez, pour vous donner un exemple, je courrai aux côtés de Letesle (enfin, j’essaierai de courir pas trop loin derrière elle, parce qu’à la course, celle-là, c’est sûrement une tueuse), et pour elle, tout devrait être terminé depuis belle lurette dès 10h45. Moi, on verra. Donc, si vous arrivez sur cette page après, disons, 11h, vous arrivez complètement après la bataille et il est beaucoup trop tard pour venir m’encourager pour la toute première compétition sportive de ma vie. Pour les plus rapides, un indice : je porte un dossard au numéro pair. Je compte sur vous.

4 commentaires

  1. cordelia dit :

    ah zut ! raté, il est midi 5 ! aloorrrrs ? ça s’est passé comment ?

  2. Cinn dit :

    Merci Cordélia

    Je suis sûre que tu as été avec moi en pensée… ça en fait au moins une, merci à toi. Pour le déroulement de la course, je vous raconte ça tout à l’heure !!

  3. K dit :

    Ah j’arrive après la bataille. Je ne connaissais pas cette course. Un peu plus de 6 km, si tu as l’habitude de courir, je dirais 30 minutes ?

  4. Cinn dit :

    K > Je cours quand je peux… mais j’ai quand même relativement peu de disponibilités pour le faire ! Donc j’ai mis plus de 30 minutes.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.