Vibrations

« Je vais utiliser un instrument différent, la vibration va être différente » dit-il en retirant de mon corps l’objet lisse et oblong.

Je ne suis pas rassurée. Cela fait longtemps qu’on ne s’est pas occupé de cette partie si intime, ouverte et nue sous ses yeux.

Il est plutôt bel homme, les yeux gris, les cheveux poivre et sel. Il sait ce qu’il fait. Mais il a son orgueil, il n’aimerait pas que j’aie peur de lui. Et moi, malgré tout, je souhaite ce qui est en train de se passer. Je ne fuirai pas.

Il introduit l’instrument en moi et le met en marche. Un peu différent de celui de tout à l’heure. Des vibrations encore, plus lentes qu’avant. Les sensations viennent, étranges, inattendues, mais pas douloureuses comme je le craignais.

On avait raison de me le dire, et j’avais tort d’avoir autant d’appréhension.
Aujourd’hui, on n’a plus mal quand on va chez le dentiste.

2 commentaires

  1. Giusepe dit :

    Pas mal joué !
    Cela pourrait être développé et donner lieu à un texte plus long.

  2. Martin dit :

    Oh, tu me fais penser que je devrais prendre rendez-vous pour aller voir ce type spécialiste des vibrations… J’ai mal d’avance !

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.