Qui n’en donne ?

Il me vient le désir d’accueillir quelqu’un de nouveau dans ma vie. Un petit être dont je prendrai soin jour et nuit, qui grandira petit à petit et dont je serai responsable, pour un temps.

J’en ai vu en photo mais personne ne m’en a jamais confié. Pourtant, je sais que je saurais le prendre en charge de manière irréprochable.

Oui, je suis prête à endosser une telle responsabilité, je le dis haut et fort. C’est sûr, "ça change la vie", comme on dit, une fois qu’on a la responsabilité d’un être vivant, il faut songer à le nourrir (lui donner son lait et ses farines, mais je ne vois pas pourquoi on ne pourrait envisager à terme une diversification alimentaire), à prendre soin de lui (le distraire, le faire se remuer), ne pas se contenter de l’oublier dans un coin.

Un jour, il partira pour vivre sa vie ailleurs sans regarder en arrière, peut-être pour faire des petits à son tour.

Je participerai même à son départ puisque je le couperai en morceaux et j’en ferai cuire un bout pour le manger, avant d’en donner des petits à qui voudra.

Qui me donnera une souche de Hermann ?

5 commentaires

  1. Chipolata dit :

    hum, il doit en rester chez Petite Taupe 🙂 (tu fais quelque chose le 30 juin ?)

  2. La souris blonde dit :

    Dommage, j’ai fait cuire le dernier bout il y a une semaine.

  3. Gorgonzolla dit :

    Cinn, je dégele mon Hermann demain… Je le refais un peu grossir pendant 10 jours et si tu en veux toujours un bout, je t’en donne un bout.. Souris, si tu souhaites adopter des cousins de l’Hermann que tu as élevé, je t’en mets de côté…

  4. Cinn dit :

    Oh ! Merci Gorgonzolla !

  5. La souris blonde dit :

    Oh je crois que ça ira… J’en ai soupé, d’Hermann! J’en ai même déjeuné! Et petit-déjeuné! Et fait mon goûter! Bref, faut manger Hermann, sinon c’est lui qui vous mangera.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.