Princesse promise

Avant de répondre au questionnaire envoyé par Chipolata (cette fois sérieusement, suite à de nombreuses plaintes -enfin, une- suite à mon dernier questionnaire en date), je veux émettre de vives protestations.

Chipolata, donc, cette punaise cette jeune femme vive et enjouée, cite parmi ses films préférés "Princess Bride". Mais en ajoutant que c’est "son nanard préféré".

Certes, certes, c’est un film qui trahit son âge (20 ans passés) et dont certains effets spéciaux ne sont pas tout à fait à la hauteur (je pense à la séquence où Buttercup/Bouton d’Or et Wesley combattent le rat géant, dont le déguisement.. heu… laisse à désirer).

Certes, c’est un film tout public, qui peut facilement être vu par des enfants.

Certes, on y parle amour, princesses, géants, miracles, combat chevaleresques. De loin, on jurerait un conte de fées banal.

Alors qu’en vrai, c’est un petit bijou d’humour et d’autodérision, de tendresse et de contes de fées gentiment tournés en bourrique.

Il y a une héroïne fabuleusement belle (le livre précise même son évolution au fil du temps parmi les femmes les plus belles du monde… mais le livre, c’est une autre histoire, il est encore mieux que le film et mériterait un autre billet à lui seul), très courageuse mais aussi franchement nunuche.

Il y a un jeune premier beau, fort et intelligent, mais qui a été pirate quelques années.

Un Espagnol exceptionnellement bon escrimeur qui cherche à venger la mort de son père, mais qui a du mal à boucler ses fins de mois ("c’est pas très lucratif, le business de la vengeance") et qui sombre dans l’alcool quand il est contrarié.

Un géant très fort, pas très malin mais qui adore trouver des rimes à des mots difficiles.

Un méchant un peu mégalo, qui aime chasser et qui veut forcer l’héroïne à l’épouser, mais qui est aussi fabuleusement lâche.

Et surtout une série de répliques mémorables, souvent mi figue, mi-raison.

Exemple :

"La vie est douleur. Celui qui vous dit le contraire a quelque chose à vendre".

Bref, un film comme je les adore. A la fois touchant et qui ne se prend pas trop au sérieux.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.