One woman show

Le cahier de vie. Un joli nom pour une charmante invention.

Pour ceux qui n’ont pas encore d’enfant en maternelle, le cahier de vie a pour fonction de « faire le lien entre la vie de l’enfant en classe et à la maison« . On vous le confie pour les week-ends et les vacances, vous pouvez y admirer quelques exemples du travail de votre enfant ou aperçus de la vie de la classe, et en retour l’enfant peut rapporter à l’école quelques bribes de ses vacances ou de son week-end. Par exemple, si vous êtes allés au zoo, vous pouvez y coller le billet d’entrée, et inviter l’enfant à vous dicter une petite explication. En principe cela doit donner quelque chose comme « Aujourd’hui je suis allée au zoo, j’ai vu des lions et des ours et aussi des singes. J’ai mangé une barbe à papa« . L’enfant est donc encouragé dans son expression écrite (il ne sait pas encore lire) en dictant à ses parents ce qui sera étudié en classe. Hé oui, il ne faut pas se leurrer, un enfant de cet âge, s’il n’a pas un petit aide-mémoire, il ne retrouvera pas forcément ce qu’il voulait dire au départ.

Avec Laura, c’est autre chose. Quand Laura me dicte sa version d’une sortie, elle est toujours très inspirée, et je peine à suivre pour écrire tout ce qu’elle me dicte. Cela donne quelque chose comme :

« Coucou les amis, vous me reconnaissez ? C’est moi, Laura. Est-ce que vous m’entendez ? Je suis allée chez Tata, et après, devinez ce qui s’est passé, Et bien voilà ce qui s’est passé, on a mangé des crêpes. Et vous ne savez pas ce qu’on a fait ensuite ? Et bien je vais vous le dire… »

Bref, lorsque Laura raconte, il y a une part de mise en scène. Il m’a même semblé remarquer que la part de la mise en scène sur le fond de ses « papiers » était en nette augmentation.

C’était assez intrigant. Pourquoi faire tout ce cirque alors que ne sachant pas lire, elle ne lirait pas le cahier?

J’ai eu la réponse en allant demander à la maîtresse comment ça se passait.

Lorsque Laura raconte quelque chose, elle s’en souvient suffisamment bien pour le raconter à l’oral, sans suggestions de la maîtresse. Seulement, lorsqu’elle a fini, la maîtresse le lit à son tour, et c’est elle qui doit rendre tous les effets de scène voulus par Laura, pour le plus grand plaisir de toute la classe qui se tord de rire.

Ma fille est une bête de scène par procuration.

1 commentaire

  1. Tata dit :

    HAHAHA elle est trop forte !!! J’aimerais trop voir ça !

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.