Mourir pour mon boulot, d’accord…

… mais de mort lente.

L’alarme incendie s’est déclenchée intempestivement vendredi matin.

Ce qui est rigolo, c’est que personne n’a bougé. Personne n’y croyait.

Tout le monde était au téléphone ou en train de plancher sur quelque chose, en tout cas tout paraissait plus urgent que d’échapper à une mort atroce par asphyxie ou brûlé vif.

Le jour où il y aura un vrai incendie, les seules survivantes seront moi et une collègue, seules à nous être dirigées vers les escaliers, sac à main à la main.

Non sans hésitation, parce que ça ne tombe pas sous le sens de s’en tenir à l’idée qu’il faut laisser tomber ses urgences et filer dehors alors que tout le monde reste indifférent, serein et professionnel.

Bon, j’avais quand même sauvegardé mon travail avant. On ne sait jamais, dès fois que le serveur échapperait aux flammes.

8 commentaires

  1. K dit :

    Je crois que c’est idem partout. Chez nous pareil. Ptêtre car nous avons déjà eu de faux essais et même des déclenchements accidentels.

  2. Indo dit :

    Bonjour, Je note le « sac à main à la main »… on n’oublie jamais l’essentiel!!

  3. Cinn dit :

    > K : Nous aussi. D’où cette situation du « garçon qui crie au loup »… > Indo : Une femme se sent nue sans son sac à main, c’est comme ça… pensez donc, à quoi sert d’être une survivante si on n’a pas son mascara ?

  4. Smacks dit :

    « Quand la maison brûle, on oublie même de dîner. Oui, mais on se rattrape en dînant sur les cendres. » F. Nietzsche

  5. Letesle dit :

    je fais ma sérieuse mais…

    Désolée de jouer les sérieuses mais en cas d’évacuation d’urgence il ne faut PAS prendre de sac à main. Car si tout le monde le fait ça gêne l’évacuation (on est plus encombrant avec un sac à main que sans). Enfin forcément si seulement 2 personnes sont concernées ça ne gêne pas grand monde ! Moi l’autre jour on a évacué tout mon immeuble mais tout le monde a suivi le mouvement car ça faisait 1/2 heure que tout le monde disait « c’est bizarre ça sent le gaz ». Il y avait effectivement une fuite !

  6. Sun dit :

    souhait

    Nous lors d’une évacuation, le PDG a refusé de sortir, « trop de travail, pas de temps à perdre avec un exercice d’évacuation, … ». On a tous espéré que ce ne soit pas un exercice et que ça explose vraiment. Tant pis ce sera pour la prochaine fois.

  7. ralphy dit :

    @Eacute;vacuation

    J’aurais personnellement évacué l’immeuble, en cas d’alerte incendie. En effet, même s’il n’y avait eu qu’une chance sur mille que ce soit une fausse alerte, il serait irresponsable de ne pas le faire. D’ailleurs, les cadres doivent prendre conscience qu’il est de leur responsabilité, dans ces cas là, de montrer l’exemple, qu’un exercice ait été prévu ou non, qu’un client important soit au bout du fil ou non (lui aussi peut comprendre).

  8. Cinn dit :

    > Smacks : C’est ennuyeux, je ne comprends pas le sens de la citation…. snif. Un éclairage de ma lanterne, peut-être ? > Letesle : Je sais, mais je n’arrive pas à m’y faire. C’est tellement handicapant, la perspective de se retrouver sans sac à main (et comment je prends le train ? Et comment je rentre chez moi? etc…). > Sun : Incroyable, tout simplement… > Ralphy : Amen… évidemment.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.