J’voudrais pas gréver (témoignage anonyme)

Les grèves, c’est horrible. Cela oblige à une vie de dingue. Avez-vous lu le témoignage émouvant d’Alyssa ? La malheureuse risque de se faire lyncher à chaque fois qu’elle déclare à autrui qu’elle habite à trois minutes à pied de son boulot.

Je souffre un calvaire, moi aussi.

Je dois aller au travail à pied. Vingt, voire vingt-cinq minutes de martyre : j’ai troqué mes escarpins contre des chaussures de sport qui certes, me donnent l’impression d’avoir chaussé des chaussons tout doux et me donneraient volontiers envie de prolonger la promenade, mais qui ne vont pas du tout, mais alors pas du tout, avec le reste de ma tenue. Esthétiquement parlant, c’est une véritable ordalie, disons-le haut et fort.Je suis ri-di-cule. Un scandale.

Hier soir, chez mon hôtesse, il a été décidé de commander des sushis, comme ça, arbitrairement, juste parce que j’étais là et que j’adore ça. Pour fêter ça, qu’elle a dit. Et bien vous n’allez pas me croire, mais ils étaient en retard. Au bout d’une heure, nous attendions toujours alors que la livraison devait prétendûment prendre trois quarts d’heure. C’est inadmissible.

En plus, j’ai été victime d’une tentative d’empoisonnement. Ce matin, au petit déj. Si, si. Innocemment, mon hôtesse me donne le choix entre trois variétés de confiture. Pour m’amadouer, elle me propose même de faire réchauffer un petit pain tout frais pour le tartiner. Le moment venu, je mords donc sans méfiance dans la tartine. Horreur ! Une odeur de moisissure m’envahit la bouche. Traîtresse de moississure qui s’est incrustée profondément au coeur de la confiote au lieu de rester à la surface…. c’est un complot. Voilà ce que c’est que de ne pas se renseigner sur la date de dernière utilisation du pot. J’ai donc dû me rabattre sur des céréales aux fruits rouges. Un vrai supplice.

Un point étonnant tout de même : c’en est fini, pour un temps, de mes nuits d’insomnie à être sollicitée par mes demi-clones. J’ai dormi des heures et des heures de suite, sur un convertible agrémenté d’une couette toute douce. Des heures, je vous dis !

Mes tourments ne sont pas terminés. Ce soir, mon hôtesse m’emmène faire un peu de course à pied. Vous vous rendez compte ? Après une journée de boulot ! C’est atroce.

J’espère qu’elle ne va pas déménager trop vite….

2 commentaires

  1. Alyssa dit :

    faut voir le bon coté des choses, tu as fait du sport, tu as mangé sainement et en plus tu as super bien dormi ! c’est pas la belle vie ça ? vive les fonctionnaires ! lol PS : au fait, pour couronner le tout je dois avouer que JE SUIS fonctionnaire ! là je sors … en courant !

  2. Letesle dit :

    bienvenue au club

    Alyssa, je crois que notre chère Cinn faisait plutôt du second degré, et fait en réalité partie de notre club de celles-qui-vont-se-faire-lyncher parce que les grèves ne les dérangent pas voire les arrangent ! Bienvenue au club, Cinn ! ;o) Et au passage, les salariés de la SNCF et de la RATP ont un régime spécial mais ne sont pas fonctionnaires pour autant : les fonctionnaires ne sont pas (encore) en grève…

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.