Mess and jars

Les voies de Microsoft sont impénétrables.

Il faut que je vous avoue que je vous écris depuis un ordinateur qui ferait le bonheur d’un antiquaire, enfin presque. C’est un portable, mais la batterie est tellement morte que depuis longtemps déjà, la machine s’éteint dès qu’on le débranche. Le gravage de CD est un art inconnu pour lui, et plusieurs applications lancées en même temps le font parfois paniquer au point de ralentir sensiblement son affichage (compter une trentaine de secondes bien tassées par page dans ces moments de détresse). Du coup, corrélativement, mon système d’exploitation ne date pas d’hier non plus.cdc1604

Des mois que je m’étais résignée à rester sur une version antique de Emésène. Tout simplement parce que lorsque je tentais de migrer vers Laïve Mess and Jars, ça ne marchait pas. J’ai mis quelque temps à me rendre compte du hic : le logiciel n’était pas compatible avec Windows 3.1. (enfin, j’exagère un peu mais c’est pour vous donner une idée).

Et voilà que, du jour au lendemain, Emèsène refuse obstinément de me connecter si je n’installe pas séance tenante "la dernière version" du logiciel. Soupir. Mais mon pauvre coco, tu ne crois pas que j’ai essayé ?

Je finis par cliquer sur "OK" : qu’ai-je à perdre ? Je ne peux plus me connecter, donc peut-être le système va t’il essayer comme moi d’installer un Emèsène dernier cri, se rendre compte que c’est impossible, et me laisser de guerre lasse continuer avec l’antiquité ? Ou bien vais-je définitivement perdre la connexion, alors que ça marchait très bien jusqu’ici ? Autrement dit, je serais peut-être privée de Emèsène jusqu’à acquisition d’un nouvel ordi. Hop! Confisqué, la connec. C’est pas de la vente forcée, ça, mmhh ??

Mais une fois que je lui ai donné le feu vert, le système, tout content, court télécharger un bidule, me demande de signer une licence, de lui indiquer si je ne veux pas installer en même temps quelques jolis gadgets et autres barres de recherche (non!!), fait progresser en un clin d’oeil une barre d’avancement de l’installation. Et redémarre prestement Emèsène.

Tiens, surprise, j’ai donc un Emèsène plus récent??  Vérification faite : pas beaucoup plus récent. Et qui ressemble à s’y méprendre au précédent.  J’en conclus que Microsoft tenait, non pas à me refiler le dernier cri en matière de messagerie, mais simplement la dernière version compatible avec mon système d’exploitation.

Trop aimables.

2 commentaires

  1. ralphy dit :

    Installation forcée

    Ou bien cet éditeur essayait peut-être de t’installer sournoisement quelques bares de recherches pour amortir ses frais de développement pharamineux, voire pharaoniques, des plus récentes versions de ses logiciels mécéniques ? ;)à

  2. Cinn dit :

    > Ralphy : vérification faite après coup, j’ai l’impression que la version n’avait en fait pas du tout changé. Ce qui explique, quelque part, la rapidité d’installation.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.