Coussin de torture

J’ai reçu un instrument de torture à Noël.

coussin_sonoreUn coussin de massage. A première vue, c’était une bonne idée. Un truc tout doux qui se glisse autour de votre cou et vous masserait les cervicales pour dénouer les tensions de vos petits muscles stressés. En vous sussurant en plus des petits bruits de la nature pour vous aider à vous relaxer. Chants d’oiseaux, ressac, et tutti quanti. Vous pourriez même le brancher à un MP3 si vous préfériez votre zique au doux chant des grenouilles ou à l’ambiance "forêt tropicale" (bon, pour les droits d’auteurs de la musique pré-enregistrée, ils n’ont pas fait de folies. .) Bien évidemment, une télécommande vous permet de choisir si vous préférez être massé(e), écouter de la musique, ou les deux à la fois.

Reste juste à se demander qui me voit à ce point comme une stressée qui a besoin d’un massage (est-ce complètement faux d’ailleurs?…. Hum. Bon, ça doit être quelqu’un qui me connaît quand même pas trop mal).

 Essai.

La fonction massage : l’activation de la fonction déclenche une vibration assez vigoureuse du coussin. Certes, vos épaules trouvent ça plutôt agréable, mais n’essayez même pas de poser la tête sur l’un ou l’autre côté du coussin. Les vibrations se transmettent alors presque immédiatement à votre mâchoire et à votre crâne et déclenchent une pulsation qui rappelle très nettement celle… de la migraine ! Horreur ! On m’a offert un déclencheur de migraines !

Bon, tant pis, je tiendrai le cou droit et la tête haute pendant ma séance de massage. C’est un peu moins facile de se  détendre mais ce sera déjà ça. Zut, ça n’empêche pas la vibration façon marteau-piqueur de se propager. C’est juste un peu plus long et sournois.

Et la musique alors ? Clic. Aussitôt dit, aussitôt fait. AAAAÏÏÏÏÏE !! Des oiseaux sont maintenant en train de hurler à plein poumons près de mes oreilles. Frénétiquement, je cherche la commande "volume" de l’appareil pour baisser le son et parviens à le supprimer complètement. Pleine d’espoir, je manipule alors tout doucement la commande pour essayer d’avoir les mêmes en moins fort. Aussitôt, les petits zoziaux se remettent à s’égosiller pareil qu’avant, tout près de mes pauvres tympans malmenés.

Persévérante, je tente la touche "sélection de la musique" pour changer d’ambiance. Ce sont maintenant des grenouilles qui coassent à m’en faire exploser les conduits auditifs.

Nouvelle sélection. Cette fois, ce sont de petites vagues qui me bercent, et il faut le reconnaître, cette fois c’est plutôt délassant. A condition d’éteindre la fonction massage, évidemment. Ouf. Ca va mieux.

Bon, j’en fais quoi ? Je le vends sur E-Bay ? Quoi, je vais demander à quelqu’un de payer de l’argent pour ça en plus ?… Pas loyal. Je l’offre à quelqu’un que je n’aime pas ?

Ils font les échanges, chez Nature et Découvertes ?…..

3 commentaires

  1. Alyssa dit :

    ahaaahaaha

    comment tu m’as fait trop rire ! et sinon, tu as essayé le bouton en dessous pour le transformer en version sextoy c’est peut être ça le truc ???? (euh rassures moi, tu n’as pas vraiment regarder en dessous ? si ? )

  2. ralphy dit :

    Echanges après Noël

    En principe, accompagnée d’un ticket de caisse, tu devrais pouvoir réussir à échanger ton cadeau malgré son déballage. Cela étant, c’est fou tout de même de voir un instrument de torture se faire qualifier d’instrument de massage relaxant…

  3. Cinn dit :

    > Ralphy : J’y ai bien pensé… mais le ticket de caisse n’a malheureusement pas été conservé par le Père Noël. Le pire, c’est que je me dis (naïvement) que si on commercialise des engins comme ça, c’est que ça fait certainement du bien à au moins une partie du public potentiel ! C’est moi qui ai la malchance de ne pas être « réceptive ». A moins que ce ne soit une manière déguisée de commercialiser un sextoy en passant par des canaux apparemment honorables ? Donc il faudrait que j’essaye, comme le suggère Alyssa ?…. (…allez, je n’essaierai de faire croire à personne que l’idée d’une utilisation « alternative » ne m’a pas du tout, du tout effleuré l’esprit).

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.