Lelo

D’habitude, les billets de ce blog sont empreints d’un bon goût extrême, d’une discrétion exquise qui montre que la maîtresse des lieux tient un voile de pudeur sur sa vie privée, ce qui ne l’empêche pas d’être une sacrée bonnasse dans son genre (enfin, peut-être). Mais attention les oreilles, attention les yeux, éloignez les âmes sensibles, aujourd’hui, on va parler de sexe. De sex toys en particulier.

Il y a quelque temps, Ralphy, des Perles du Chat, m’a fait une proposition indécente. Il avait été contacté par une société dont j’ignorais le nom, Lelo. Ana, de ladite société Lelo, recherchait une « collaboratrice » des Perles qui aurait été prête à écrire un petit article de compte-rendu sur l’un de leurs produits. En échange de quoi, évidemment, la personne en question conserverait ledit article. Je n’y connais quasiment rien en sex toys, mais comment ne pas être tentée ?

Me voilà donc lâchée sur la vitrine de Lelo, avec pour mission de choisir l’objet de mon test.

MIA_front_pageBon sang de bonsoir. C’est super dur. Avez-vous déjà imaginé ce que c’est d’être un enfant lâché dans un magasin de jouets, mais qui ne peut en choisir qu’un (bien entendu, sans avoir pu jouer avec les autres) ?  Ils sont super jolis ces jouets, rose et blanc ou noirs, lisses, dans leurs jolies boîtes. Certains ont de faux airs de pierre de massage, un autre une tête en forme de bourgeon, un autre se déguise en bâton de rouge à lèvres. Il y a des boules de geisha qui ont de faux airs de lunettes d’aviateur. Le plus cher est plaqué or 18K. Il m’a fallu plusieurs jours pour me décider.  J’ai choisi Gigi, censé être un spécialiste du point G de ces dames. J’attends la réponse de Ana et l’arrivée du paquet. C’est comme attendre le passage du Père Noël.

7 commentaires

  1. K dit :

    Ben on attend le compte rendu avec impatience. Va falloir que tu nous parles de ton point G aussi hein

  2. Sun dit :

    Une nouvelle collection ?

    Attention ! Comme les piercings et les tatouages, à partir du moment où en on a 1, on commence à réfléchir au prochain qu’on achètera. Surtout que maintenant ça peut être décoratif => voir les petits canards dont tu nous as déjà parlé (il me semble)

  3. Fabre dit :

    Arriva Gigi l’Amoroso?

    tu parles d’un nom pour un engin pareil! « Gigi Quand tu viens C’est la magie… »

  4. Cinn dit :

    > K : Le compte rendu est prévu, oui ! Un peu de patience… > Sun : Il ne me semble pas avoir déjà parlé des petits canards ? Enfin, tu as peut-être raison, c’est peut-être le début d’une collection. De là à dire qu’ils passent tous incognito… j’ai des doutes. > Fabre : Reste à espérer qu’il soit bien nommé ! « Croqueur d’amûûûr, l’oeil (??!) de velours, comme une caresse » ?

  5. ralphy dit :

    Lelo et plaisir

    J’ai découvert les jouets de Lelo dans un film pour adultes, et les dames qui en font usage paraissent très satisfaites du résultat. Mais les actrices sont-elles juste bonnes (actrices) ou réellement comblées ? Le réalisateur et producteur de ces films mettant en avant le plaisir véritable et préférant travailler avec des débutantes plutôt qu’avec des femmes rodées au métier, j’ai toutefois l’impression que le plaisir exprimé est bel et bien réel. Enfin, nous découvrirons bien ce que tu penses de ce jouet dans ton futur compte rendu !

  6. amekelbled dit :

    nouvelle vague

    Submergé par cette nouvelle vague, je ne sais plus à quoi ou à qui m’accrocher. Gigi va être l’objet du désir mais où emmènera-t-il son détenteur ? Je vais suivre les élucubrations de ce jouet.

  7. Cinn dit :

    > Ralphy : en même temps, débutantes ou pas, les actrices sont tout de même payées pour manifester du « plaisir réel » … Je ne te crois pas assez naïf pour croire que dans un film non sexuel, l’acteur qui a l’air « réellement » amoureux, en colère ou effrayé, a des émotions 100% spontanées ? Je me fierais plus aux chiffres de ventes desdits jouets, ou à l’envie de ceux qui en achètent un premier d’en commencer la collection !! > Amekelbled : Bienvenue sur ces pages ! J’espère que tu prendras plaisir à suivre les élucubrations de la détentrice.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.