Irréfutable

"J’avais environ 7 ans quand ma mère m’a surpris en train d’essayer ses vêtements. Maintenant, c’est elle qui me pique mon maquillage…"

Bousculer un peu les tabous et les préjugés en donnant un argument d’achat aux femmes qui aiment se moquer des hommes un peu douillets. C’est le double pari de cette pub plutôt audacieuse, dont je ne sais pas si elle est diffusée en France.

L’idée est la suivante, d’après ce que j’ai compris : le narrateur est un travesti, qui aime se mettre en beauté et être féminin. Comme tous les hommes, il est très chichiteux et déteste avoir mal. Donc il choisit le rasoir Ph*****ve. Sous entendu : vous, les femmes, qui en avez vu d’autres, qui êtes bâties par la nature de façon à supporter haut la main les douleurs de l’enfantement et qui accessoirement êtes toutes aguerries à l’épilation du maillot à la cire chaude, vous ne sentirez rien.

Imparable, non ?

3 commentaires

  1. ralphy dit :

    Epilation sous anesthésie épidurale ?

    La publicité est d’autant plus facile à accepter aussi pour les hommes (pour lesquels ce fabriquant propose aussi des modèles fort nombreux et spécifiques) que ce travesti parle de beauté, mais pas en tant que spécialité féminine, mais sous l’angle androgyne.

  2. Cinn dit :

    Beauté androgyne

    > Ralphy : Tu crois que c’est vraiment vendable à beaucoup d’hommes, l’angle « beauté androgyne » ? C’est peut-être un préjugé, mais j’ai l’impression que beaucoup sont très frileux pour tout ce qui peut mettre en doute leur virilité et leur hétérosexualité (ex : se faire draguer par un homosexuel leur semble une énorme humiliation). Je ne suis pas certaine qu’il parle de beauté androgyne, d’ailleurs, mais plutôt de jeu né de son androgynie, du plaisir qu’il a à jouer avec les spectateurs qui découvrent au milieu de son numéro qu’il est un homme. J’entends bien qu’il veut « send the message of beauty out there », mais ça reste un peu vague.

  3. ralphy dit :

    Beauté androgyne

    Non, je ne pense pas que cette publicité fasse acheter le moindre rasoir électrique de la marque aux hommes. En revanche, l’androgynie passe peut-être mieux que la transexualité aux yeux des hommes dont la plupart, effectivement, fuient tout ce qui touche à l’homosexualité. Si ce rasoir électrique, à destination des femmes, associait la marque aux hommes homosexuels, les ventes des rasoirs à destination des hommes risqueraient de chuter. En mettant l’accent (manifestement, pas si évident, donc) sur l’androgynie plutôt que la transexualité ou l’homosexualité, je pense que les spectateurs masculins, tels moi-même, auront un sourire à la vision de cette vidéo plutôt que le dégoût que notre culture d’homme-hétéro-macho semble induire par défaut.

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.