Les hommes sont comme des bus

C’est effroyable. J’ai eu grâce à Parship un premier rendez-vous avec un homme charmant, intelligent, drôle, sensible, plein d’imagination, qui me plaît et à qui je semble plaire aussi .

Mais où est le problème, me direz-vous?

L’ennui, c’est que dans la même semaine, j’avais déjà eu un autre premier rendez-vous avec un autre homme charmant, intelligent, drôle, sensible, plein d’imagination, qui me plaît et à qui je semble plaire aussi.

Oh, ils sont bien entendu très différents. L’un est un extraverti, charmeur, enjoué, et ne tient guère en place. Il est capable de dire des choses captivantes avant de les avoir vraiment comprises lui-même. A première vue, on se complèterait bien. L’autre,  plus introverti, décalé, avec un côté geek, qui comprend ou devine un tas de choses au quart de tour. A première vue, on se comprendrait bien.

« Les hommes sont comme des bus, si on en rate un on prend le suivant » ?

Non.

« Les hommes sont comme des bus. On les attend pendant des plombes et après, ils arrivent par deux ou trois« .    (Letesle, enfin, une copine de Letesle).

2 commentaires

  1. K dit :

    L’inconvénient des bus est qu’il est impossible d’en prendre deux en même temps. Ce qui n’est pas le cas avec les hommes.

  2. Martin dit :

    Bien vu @K ! Bon, alors, @Cinn, tu vas nous raconter tes amours parallèles ? :-D

Leave a comment

Les commentaires sont fermés.